Contrairement à ce que certains croient, le nombre de contraventions émises aux motocyclistes est à la baisse cette année, affirme le maire Pascal Bonin.

Le «mandat» du maire Bonin aux policiers : pas d'opérations de ciblage de motos

S'il y a un sujet chaud à Granby, c'est bien celui des silencieux de motos. Et contrairement à ce que certains croient, les contraventions émises cette année sont en baisse, particulièrement celles données aux motocyclistes. Elles ont chuté de 35%, a laissé savoir le maire Pascal Bonin, statistiques à l'appui.
«Nous sommes à 162 constats pour les silencieux de motos contre 251 l'an passé à pareille date. Nos policiers spécialisés interviennent lorsqu'ils sont certains qu'il y a manquement et non de façon systématique», indique un extrait d'un rapport du service de police dont La Voix de l'Est a obtenu copie. 
Avec cette sortie publique, le maire souhaite mettre fin à une surenchère qui a présentement cours sur les réseaux sociaux. «Les gens sont rendus à publier des photos d'arrestation», déplore-t-il. «Il y en a aussi qui reprennent mon slogan (de campagne électorale) "Un vent de changement" et disent qu'il n'y a pas eu de changement. Mais ce n'est pas vrai», reprend Pascal Bonin. Ce dernier affirme avoir «donné le mandat aux policiers de ne pas faire d'opérations de ciblage de motos». Et, à ses yeux, «le résultat est là». «Tant qu'à voir n'importe quoi se propager sur les réseaux sociaux, je veux remettre les pendules à l'heure sur les vraies statistiques et les changements opérés. Mais est-ce que c'est parfait? Je ne pense pas», lance le maire Bonin.
Facebook
Le sujet clairement est sensible pour Pascal Bonin. Et il n'apprécie pas toujours ce qu'il voit ou ce qu'il lit, particulièrement sur la page Facebook «Les policiers zélés de Granby», qui a récolté 7743 «J'aime». «Quand on utilise ma photo avec des mots pas très gentils, ça revole trop loin», juge-t-il.
«Je veux aider les motocyclistes. Ce que j'ai vu dans la salle (lors d'un Samedi matin du maire Bonin), ce sont des motocyclistes responsables et respectueux. Mais ce que je vois sur les réseaux sociaux, ce n'est pas la crème. Ils ne s'aident pas...», laisse tomber Pascal Bonin.