Bell Mobilité a exagéré l'appui des résidants au projet en présentant cet été aux dirigeants de la Ville les résultats d'un sondage. «On a eu un autre son de cloche quand on a rencontré les gens du secteur. Ce n'est pas acceptable», affirme le maire Louis Dandenault.

Le maire de Sutton fustige Bell Mobilité

Bell Mobilité a enjolivé les résultats de sa consultation publique menée auprès des résidants de Sutton Junction, estime le maire de Sutton, Louis Dandenault.La municipalité cherche maintenant à trouver un «compromis» avec l'entreprise de télécommunications qui veut construire une tour cellulaire dans ce secteur.
Il appert que le responsable du projet chez Bell Mobilité, Daniel Brassard, conseiller des projets spéciaux et des relations municipales de la compagnie, a exagéré l'appui des résidants au projet en présentant cet été aux dirigeants de la Ville les résultats d'un sondage. «On a eu un autre son de cloche quand on a rencontré les gens du secteur»,affirme M. Dandenault. «Ce n'est pas acceptable», a-t-il dit hier lorsque nous l'avons joint.
Conseiller municipal à l'époque, M. Dandenault et l'ensemble des élus avaient déjà voté en faveur de l'émission d'un permis de construction d'une tour de 60 mètres sur un terrain de la Ville utilisé comme dépôt de matériaux. Prudent, il évite de parler de tromperie de la part de l'entreprise. Il s'interroge néanmoins sur l'honnêteté de sa démarche.«On s'est fait dire qu'il n'y avait pas de problèmes», a-t-il dit.
Tous les détails dans notre édition de vendredi