Le maire de Granby, Pascal Bonin.

Le maire Bonin de retour à l'hôtel de ville

Absent de l’hôtel de ville depuis un mois et demi, le maire de Granby, Pascal Bonin, a réintégré ses fonctions jeudi. Et il dit revenir avec « la ferme intention » de terminer les projets en cours.

« Je pense particulièrement au [réaménagement du] centre-ville, au centre Notre-Dame, au centre aquatique et à la planification stratégique. J’ai hâte de retrouver les élus, qui sont devenus des amis. Je ne suis pas du type à abandonner », a lancé Pascal Bonin, en entrevue à La Voix de l’Est

Celui-ci avait choisi d’être discret sur les raisons qui ont entraîné son absence prolongée de l’hôtel de ville. Cela a d’ailleurs donné lieu à une foule de rumeurs. Jeudi, Pascal Bonin a affirmé sans détour que c’est un épuisement professionnel qui est à l’origine de cette pause. 

« Je traînais de la fatigue depuis longtemps. Et je n’en venais pas à bout. Ce n’est pas compliqué, j’étais épuisé. Quand on fait un métier comme celui-là, on travaille pour les citoyens. Si on n’a pas l’énergie pour ça, on n’est pas d’une grande utilité. J’ai pris cette décision en me disant qu’un dirigeant honnête est capable de dire qu’il est mieux de se retirer le temps de refaire le plein d’énergie, plutôt que de risquer de prendre de mauvaises décisions », explique le maire. 

Celui-ci affirme avoir ainsi pris le temps nécessaire pour « remonter » la pente. Il se réjouit par ailleurs d’avoir eu le support de sa famille et des citoyens qu’il a croisé au cours des dernières semaines. Ils ont été nombreux, selon lui, à lui manifester leur appui et à lui recommander de prendre le temps de se reposer.

Une leçon

Pascal Bonin dit aimer son travail à la mairie. Et il y met tout le temps nécessaire, affirme-t-il. Et parfois beaucoup plus. Il pourrait donc retenir une leçon de cet épisode. 

« Je fais vraiment mon travail avec mon coeur et mes tripes. Mais je vais devoir apprendre, je pense, à ce que ce soit plus naturel et plus posé », juge-t-il. 

Le maire dit par ailleurs avoir apprécié cette période de recul de la mairie et de la vie publique. « Je suis fébrile de revenir. Ça m’a fait du bien de voir ça d’un autre oeil », déclare-t-il.

Pascal Bonin a présidé sa dernière séance ordinaire du conseil en avril dernier. Depuis ce temps, le conseiller municipal Alain Lacasse agissait à titre de maire suppléant.