Le lac des Pères et ses alentours font l'objet d'une protection à perpétuité.

Le lac des Pères protégé à perpétuité à Rougemont

Le lac des Pères est désormais protégé à perpétuité. Le plan d'eau, propriété de la Ville de Marieville, fait maintenant l'objet d'une servitude de conservation et de non-construction en faveur de l'organisme Nature-Action Québec.
Le maire de Marieville, Gilles Delorme, en a fait l'annonce, mercredi matin, à l'Abbaye cistercienne de Rougemont, non loin du lac des Pères. « Ce site à grande valeur écologique se devait d'être protégé de façon durable. Nous avons la responsabilité de sauvegarder la biodiversité de cet endroit », a notamment déclaré M. Delorme. La signature officielle de l'entente date du 31 mars dernier.
La municipalité de Marieville avait acquis cette étendue naturelle en 1910 comme source d'eau dans l'éventualité d'une sécheresse extrême. 
Devant la hausse de fréquentation du lac et de ses alentours, ces dernières années, il lui fallait cependant réagir. Elle a donc choisi de passer à l'action en le protégeant. 
En posant un tel geste, la Ville de Marieville et Nature-Action Québec veulent s'assurer que le lac des Pères soit tenu à l'écart de l'activité humaine pour en conserver son caractère sauvage. Le passage des vélos, principalement, des VTT et la tenue d'activités récréatives non autorisées (camping, feux de camp, etc.) ont eu pour effet d'endommager ses berges. 
Pascal Bigras de Nature-Action Québec a d'ailleurs rappelé que le mont Rougemont fait partie de la ceinture verte de la grande région de Montréal et qu'il constitue l'un des derniers îlots forestiers importants à protéger.
Plus de 9 hectares 
Le lac des Pères tiendrait son nom du fait qu'à l'est et au sud du lac, deux communautés religieuses - les Cisterciens et les Oblats - s'y étaient installées dans les années 1930. 
Il couvre à lui seul une superficie de 3,5 hectares, mais le site visé par l'entente fait un peu plus de 9 hectares. On y trouve une grande variété de végétaux, d'animaux et d'oiseaux, ainsi que des milieux humides. Cet espace vient s'ajouter à près de 200 hectares déjà protégés sur la montagne. 
Interdit d'accès
Nature-Action Québec a le mandat de conservation, mais également de surveillance du site. Il n'est pas exclu que les corps policiers de la région soient aussi mis à contribution pour avoir les contrevenants à l'oeil, indique Pierre Pontbriand de l'Association du mont Rougemont.
Pour l'organisme, qui travaille à la protection de la montagne depuis de nombreuses années, la nouvelle est réjouissante. Même chose pour les pères cisterciens, qui considère la préservation de la nature comme une vocation. Depuis 2008, l'abbaye a fait de sa forêt de 52 hectares une réserve naturelle privée. 
« On a un monastère de pierre, mais il est aussi important d'avoir un monastère végétal », a joliment illustré le père abbé Raphaël au moment de l'annonce. 
Bien que le lac des Pères ne soit pas accessible à la population, quelques activités à caractère éducatif pourraient s'y tenir, a indiqué le maire Gilles Delorme.