Les camions chasse-neige du MTQ à Lac-Brome sont équipés de réservoirs sur le côté de leur benne. Ils peuvent être remplis de jus de betterave. Ce produit déglaçant est mélangé aux granules de sel lors de l'épandage. Le liquide permet d'humidifier les granules pour éviter qu'elles ne perdent de leur efficacité par temps très froid.

Le jus de betterave comme déglaçant

La betterave rouge a plusieurs cordes à son arc. Elle est délicieuse marinée. Savoureuse en potage. Exquise pour accompagner la dinde de Noël. Et le jus de sa cousine, la betterave à sucre, semble être une arme efficace pour déglacer nos routes.
Depuis le début de l'hiver, sans le savoir, les usagers de l'autoroute 10 (entre les kilomètres 68 et 106) et des routes 139 et 241 (entre Granby et Cowansville) roulent sur du jus de betterave. Lorsqu'il neige et que le mercure approche le moins 20 Celsius, les équipes du ministère des Transports mêlent du jus de betterave avec les granules de sel épandues sur la chaussée. Le jus a pour effet d'humidifier le sel, permettant de faire fondre la glace, explique Bertrand Laplante, chef des opérations du centre de services Foster du MTQ. Sans ce liquide, le froid neutraliserait complètement l'effet du sel.
Il s'agit d'une première dans la région pour le MTQ. Jusque-là, c'est du chlorure de calcium qui était utilisé pour humidifier les granules de sel.
Tous les détails dans notre édition de mardi