«L’idée est que davantage de gens prennent l’habitude de venir voir les créations au 3e étage. Je pense que c’est important de faire régulièrement des portes ouvertes puisqu’il y a une grande variété dans le groupe et qu’il y a toujours de nouvelles œuvres qui s’ajoutent», indique l’artiste-peintre et coorganisatrice de l’événement, Monique Genest.

Le Groupe d'arts multidisciplinaires s’emballe pour Noël

Les membres du Groupe d’arts multidisciplinaires (GAM) s’emballent pour Noël. Toiles, cartes, photographies et vêtements : les amateurs d’art pourront faire leurs emplettes des fêtes avec la vente d’atelier qui aura lieu les 23 et 24 novembre prochains au centre culturel France-Arbour.

Le GAM s’emballe pour Noël, le nom qu’ont donné les artistes à l’initiative, s’enracine tranquillement comme tradition granbyenne. L’initiative lancée il y a trois ans permet aux membres du GAM de faire connaître leurs créations et de rencontrer de nouveaux visages.

Si l’événement gagne chaque année en popularité, les organisateurs peuvent espérer un important achalandage cette année en raison du Salon des artisans de Granby qui aura lieu au même moment au centre Notre-Dame, en face du centre culturel France-Arbour.

« On aimerait bien en profiter !, reconnaît Monique Genest, artiste-peintre et coorganisatrice de l’événement. Les gens seront tout près, certains vont probablement même se stationner au centre culturel pour y aller. Ils n’auront qu’à prendre l’ascenseur et venir nous voir dans nos ateliers. »

Le GAM s’emballe pour Noël se veut également une façon de faire connaître le regroupement à un public plus large.

« L’idée est que davantage de gens prennent l’habitude de venir voir les créations au 3e étage. Je pense que c’est important de faire régulièrement des portes ouvertes puisqu’il y a une grande variété dans le groupe et qu’il y a toujours de nouvelles œuvres qui s’ajoutent », poursuit Monique Genest.

Question de rendre leur art plus accessible, certains artistes offriront également de petites créations à des prix plus accessibles, « et cela revient toujours moins cher de se procurer les œuvres directement auprès des artistes puisqu’il n’y a pas de commission à donner à une galerie », souligne Monique Genest.

L’événement aura lieu les 23 et 24 novembre de 13 h à 16 h.