Scoop, le grand suricate jaune qui se dresse devant les locaux qu’occupait <em>La Voix de l’Est </em>jusqu’à tout récemment, sera déménagé près de la passerelle Miner.
Scoop, le grand suricate jaune qui se dresse devant les locaux qu’occupait <em>La Voix de l’Est </em>jusqu’à tout récemment, sera déménagé près de la passerelle Miner.

Le grand suricate jaune déménage

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Le grand suricate jaune qui se dresse depuis deux ans devant les locaux qu’occupait jusqu’à tout récemment La Voix de l’Est, rue Dufferin à Granby, jettera désormais un regard curieux sur la passerelle Miner, la piste cyclable et le sentier de la rivière.

La Ville de Granby s’est portée acquéreuse de la sculpture ludique, réalisée dans le cadre de la campagne Granby est zoo, pour la somme symbolique de 1$. L’administration municipale a confirmé lors de la dernière séance du conseil son intention de la déménager prochainement.

Détail: contrairement à l’ensemble des autres sculptures ludiques (la girafe rouge, le gorille bleu, l’éléphant rose, l’hippopotame vert lime, etc.) réparties dans différents secteurs de la ville, le suricate était la propriété du quotidien granbyen. Celui-ci a été la seule entreprise privée à participer à Granby est zoo.

Cette entente est survenue alors que La Voix de l’Est loge désormais au 158, rue Principale. Comme il y a déjà d’autres oeuvres à proximité, le déménagement du suricate dans ce secteur n’était pas souhaité, semble-t-il.

Collection

Le directeur général de la coopérative de solidarité de La Voix de l’Est, Christian Malo, souligne toutefois qu’il avait le souci que le suricate, baptisé Scoop à la suite d’un concours organisé parmi les lecteurs, «puisse être conservé au sein de la collection municipale». «L’oeuvre nous appartenait, mais elle fait partie d’un ensemble», relève-t-il.

M. Malo affirme par ailleurs que plusieurs ont exprimé le souhait que l’oeuvre puisse être préservée. «À partir du moment où on a su qu’on déménageait, plusieurs collègues et lecteurs ont voulu savoir ce qui arriverait à Scoop», dit-il.

Dans les circonstances, il est heureux de l’entente conclue avec la Ville.

Les élus ont ainsi accepté de relocaliser l’oeuvre et de prévoir un budget de 9000 $ pour cette opération, qui inclut en outre un aménagement paysager.

«Le suricate est un animal très curieux. En le plaçant à l’entrée de la passerelle Miner, on fait un lien avec le sentier de la rivière, qui est un lieu qu’on a mis en valeur et qui raconte l’histoire industrielle de la ville de Granby. (...) Scoop aurait pu se retrouver ailleurs en ville, mais on pense avoir trouvé un bon endroit pour faire un clin d’oeil à la curiosité de cet animal-là», fait valoir le directeur général de la Ville, Michel Pinault.