«On en profite pour se réinventer, tout en respectant notre mission première qui est d’être au service de la communauté d’affaires», dit la DG de la CCHY, Claude Surprenant.
«On en profite pour se réinventer, tout en respectant notre mission première qui est d’être au service de la communauté d’affaires», dit la DG de la CCHY, Claude Surprenant.

Le Gala des prix Distinction 2020 est annulé

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Après avoir d’abord reporté à l’automne le Gala des prix Distinction 2020, la Chambre de commerce de la Haute-Yamaska (CCHY) a finalement décidé de l’annuler. Les bons coups et succès de la communauté d’affaires seront à nouveau célébrés en 2021, a affirmé vendredi la directrice générale, Claude Surprenant.

«Il faut rappeler que c’est la plus grande célébration pour la communauté d’affaires. On parle de 500 entrepreneurs qui auraient été réunis dans une pièce. Vous comprendrez que la décision a été difficile. Mais en même temps, c’est pour des raisons évidentes, concernant les rassemblements et la santé des entrepreneurs», fait valoir Mme Surprenant. 

Le 120e anniversaire de l’organisme devait aussi être souligné à cette occasion.

Pour l’instant, la date du 7 mai 2021 a été ciblée par le conseil d’administration et le comité du gala pour la prochaine édition de l’événement. Mais bien des détails restent encore à confirmer, notamment pour la disponibilité de la salle. 

Selon la directrice générale de la CCHY, environ une soixantaine de candidatures, dont plusieurs provenant de nouvelles entreprises, avaient été acheminées pour l’édition 2020. Les candidatures n’avaient toutefois pas encore été évaluées par un jury. Cette étape devait être réalisée à la fin mars. 

Dans les circonstances, l’édition 2021 devrait permettre de souligner les succès des années 2019 et 2020. «Les candidats de cette année vont être rejoints à nouveau. Il y aura aussi de nouvelles candidatures. Ça reste à peaufiner et à travailler. Mais ce qui a été fait jusqu’à maintenant n’est pas perdu», dit Claude Surprenant. 

Cette dernière affirme par ailleurs que les partenaires du gala ont été compréhensifs. La majorité d’entre eux ont accepté de repousser leur partenariat. «On est hyper contents de voir que les partenaires répondent présents, malgré tout», dit-elle. 

Ne pas baisser les bras

La DG de la Chambre de commerce relève que le report de l’activité portera un coup aux finances, car il s’agit du plus important événement de financement de l’organisme à but non lucratif, qui compte plus de 500 membres. 

«Mais on a décidé de ne pas baisser les bras. On continue à aller de l’avant», dit-elle.

Une formule revisitée de la Soirée des membres est en préparation pour le 25 septembre prochain. Cet événement-bénéfice de la CCHY vise notamment à promouvoir l’achat local.   

L’assemblée générale annuelle des membres se déroulera aussi comme prévu en juin, mais vraisemblablement sur le web. Un vote sera notamment tenu à cette occasion sur le changement de nom souhaité de l’organisme: Chambre de commerce et de l’industrie de la Haute-Yamaska. 

L’élection, voire la réélection d’un nouveau conseil d’administration sera aussi à l’ordre du jour. «Les objectifs seront différents. Ça va être centré sur l’après-crise puisqu’on devra s’assurer que l’organisme puisse continuer en 2020 et 2021», explique Claude Surprenant. 

Cette dernière est demeurée en poste, mais les effectifs de la CCHY ont été réduits, explique-t-elle. Les deux autres employés de la permanence ont dû être mis à pied. 

«On en profite pour se réinventer, tout en respectant notre mission première qui est d’être au service de la communauté d’affaires. On le fait de différentes façons, à distance, bien entendu», fait valoir Mme Surprenant.