Un jam musical a été organisé samedi après-midi, à Granby, où se tenait le rassemblement annuel du Réseau Québec folklore.

Le folklore à l’honneur à Granby

Le rassemblement annuel du Réseau Québec folklore s’est tenu samedi, à Granby. Plus de 120 personnes s’y sont rejointes pour célébrer la musique traditionnelle.

La journée a débuté par l’assemblée générale annuelle avant que le réel plaisir commence. Des ateliers d’accordéon, de percussions syncopées et de violon se sont tenus en après-midi au centre culturel France-Arbour, de même qu’un jam de violoneux, d’accordéonistes et autres musiciens folkloriques à la salle des Chevaliers de Colomb. Les personnes présentes en ont profité pour se dégourdir les jambes en participant aux danses « callées ». Le rassemblement s’est terminé par une soirée traditionnelle avec musique et danse.

Une première

L’Association québécoise des loisirs folkloriques Richelieu/Yamaska accueillait pour la première fois, à Granby, ce rassemblement.

« Le Réseau Québec folklore fait la promotion de la musique traditionnelle du Québec, explique Claire Ouellet, présidente de l’AQLF Richelieu/Yamaska. Sur le site web du réseau, on a un magasin général qu’on ne trouve nulle part ailleurs avec de la musique réalisée par des musiciens du Québec. Par exemple, dans la région, on a le Vent des cantons ou Laurencio Beaudin. »

Pour les amateurs de musique traditionnelle, ce rassemblement du réseau permet d’échanger sur les réalités de chacune des régions. Des représentants du Lac-Saint-Jean, de Lanaudière, de l’Outaouais, de Québec, de la Rive-Nord de Montréal, du Sud-Ouest, de Trois-Rivières et de la Montérégie étaient présents. 

« C’est aussi du ressourcement. On ne se cachera pas que le nombre de musiciens diminue dans les régions et ça nous permet de trouver des idées pour essayer de promouvoir notre région. Par exemple, à Gatineau, ils font des rassemblements familiaux où ils invitent grands-parents, parents et enfants. Ça a augmenté le membership. »

À Granby, une soirée par mois est organisée et entre 60 et 70 personnes y participent.