Deshaun Watson a lancé une passe de touché en plus d’en inscrire un par la course et il a mis la table pour la séquence gagnante en prolongation.
Deshaun Watson a lancé une passe de touché en plus d’en inscrire un par la course et il a mis la table pour la séquence gagnante en prolongation.

Watson et les Texans viennent à bout des Bills 22-19 en prolongation

Associated Press
HOUSTON — Deshaun Watson a lancé une passe de touché en plus d’en inscrire un par la course et il a mis la table pour la séquence gagnante en prolongation, permettant aux Texans de Houston de venir à bout des Bills de Buffalo, 22-19, lors du premier tour éliminatoire samedi.

Les deux équipes ont été obligées de dégager lors de leur première possession en prolongation. Lors de la deuxième séquence à l’attaque des Texans, Watson a évité un sac du quart en esquivant deux plaqués avant de repérer Taiwan Jones, qui a parcouru 34 verges par la suite pour approcher les locaux à la porte des buts.

Le quart-arrière des Texans a alors levé les bras au ciel devant une foule en délire au NRG Stadium.

«Je me suis dit qu’il fallait que je reste debout. C’était le tout pour le tout et je me devais de faire ce jeu», a raconté Watson.

Ka’imi Fairbairn a par la suite réussi un placement de 28 verges pour donner la victoire à la formation de Houston.

Les Texans ont inscrit 19 points sans riposte pour prendre les devants au quatrième quart. Steven Hauschka a toutefois joué les trouble-fête en réussissant un placement de 47 verges avec cinq secondes à faire à la rencontre, forçant la tenue d’un quart supplémentaire.

«Nous n’avons jamais abandonné, peu importe ce qui se passait, a reconnu Watson, qui a récolté 247 verges par la voie des airs et 55 verges par la course. Nous avons fait tout ce qu’il fallait pour aller chercher cette victoire. Nous allons continuer de nous battre.»

DeAndre Hopkins a amassé 90 verges au sol pour les Texans.

C’est la première fois depuis 2016 que les Texans passent au deuxième tour éliminatoire. Les Bills ont quant à eux encaissé un sixième revers de suite au premier tour. Leur dernière victoire remonte à 1995. Il s’agit de la première victoire en prolongation lors de la première ronde des éliminatoires depuis que les Broncos de Denver ont battu les Steelers de Pittsburgh en 2011.

Le match âprement disputé a rappelé à certains partisans le match des Bills de 1993, où la formation de Buffalo avait accompli la plus grande remontée de l’histoire de la NFL face aux Oilers de Houston, en 1993. Lors du premier tour des éliminatoires, les Bills avaient comblé un déficit de 32 points pour finalement l’emporter 41-38.

Cette fois, Josh Allen et les Bills ont disputé une solide première demie pour prendre les devants par 13 points et ont creusé l’écart 16-0 au troisième quart.

Allen a obtenu 264 verges de gains aériens et a récolté 92 verges au sol, captant également une passe de touché sur un jeu truqué au premier quart.

Nommé joueur défensif de l’année à trois reprises, J.J. Watt a réalisé un sac du quart et a donné un bon coup de main à la défensive des Texans à son retour au jeu. Watt était tenu à l’écart depuis le mois d’octobre en raison d’une déchirure au muscle pectoral.

«C’est pour des matchs comme ceux-là que tu reviens au jeu, a soutenu Watson. Je ne sais pas si je voulais disputer autant de minutes ou une prolongation aussi longue, mais c’est pour ce sentiment-là, les émotions, les partisans, mes coéquipiers, Watson et toute l’équipe que tu choisis de revenir.»

Les Texans ont eu de la difficulté à ouvrir la machine offensive avant la mi-temps. Ils ont été limités à seulement 81 verges lors des deux premiers quarts et Hopkins n’a pas capté une seule passe durant ce temps pour la première fois depuis la saison.

Tirant de l’arrière 16-0, les locaux ont finalement réussi une séquence soutenue lors de leur deuxième possession au troisième quart. Hopkins a alors réussi deux attrapés de 14 et de 10 verges pour aider son équipe à faire bouger le ballon. Ils ont par la suite réduit l’écart à 10 points lorsque Watson a inscrit un majeur après avoir parcouru une distance de 20 verges. Watson a réussi la conversion de deux points pour ramener le pointage à 16-8.

Un échappé recouvré par Jacob Martin à la suite d’un sac du quart a permis aux Texans de reprendre le ballon à la ligne de 47 verges des Bills. Ils ont alors réduit l’écart 16-11 en début du quatrième quart.

Watson a repéré Carlos Hyde sur une distance de cinq verges et les Texans ont une fois de plus réussi leur conversion de deux points pour prendre les devants 19-16, avec cinq minutes à jouer.

Les locaux ont eu la chance de récupérer le ballon après une pénalité de 14 verges décernée à Allen et un sac du quart, avec 1:41 à faire, mais les Bills ont trouvé le moyen de prolonger le match avec un placement réussit de justesse.