Montréal, mercredi matin

Une tempête hivernale affecte les transports et les écoles mercredi au Québec

MONTRÉAL - Les déplacements sont difficiles mercredi au Québec en raison des mauvaises conditions météorologiques.

De 20 à 40 centimètres de neige devraient tomber dans la province et les vents forts produiront de la poudrerie. La visibilité sur les routes pourrait donc être presque nulle et la chaussée fortement enneigée à certains endroits.

En matinée, plusieurs routes étaient fermées à la circulation en raison de sorties de route ou d’une mauvaise condition de la chaussée. L’autoroute 20 était notamment fermée en direction est à la hauteur de la sortie 314 nord, dans Chaudière-Appalaches, ainsi que dans les deux directions entre Lévis et Montmagny.

Des tronçons de l’autoroute 40 et 440 étaient aussi fermés pour une période indéterminée sur le territoire de la Capitale-Nationale. De nombreuses routes numérotées étaient aussi interdites à la circulation principalement dans le nord-est de la province.

La Société des traversiers annonçait certaines complications de ses activités. Des temps d’attente prolongés étaient observés à la traverse de l’Isle-aux-Coudres—Saint-Joseph-de-la-Rive. Un seul bateau était en service entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine, puis les activités étaient suspendues entre Québec et Lévis.

Transports Québec invite les automobilistes et les conducteurs de véhicules lourds à faire preuve d’une grande prudence et à adapter leur conduite en fonction des conditions routières. Il suggère aussi que les déplacements non essentiels soient reportés. Il assure que les équipements nécessaires sont déployés sur le réseau routier et qu’une surveillance accrue du réseau routier est effectuée.

En matinée, le ministre des Transports François Bonnardel a fait le point avec les médias, lui qui a passé une partie de la nuit auprès des équipes de surveillance du réseau.

«On s’assure de la sécurité des automobilistes et que le travail soit bien fait aussi pour les piétons. On a plus de gens en régie», a-t-il souligné.

Par ailleurs, M. Bonnardel insiste pour demeurer informé de ce qui se passe sur le réseau routier. «Chaque fois qu’on a une situation grave, que ce soit un décès ou un carambolage, je veux un portrait de la situation. Si je considère qu’il y a eu des lacunes, je demande une enquête administrative, parce que pour moi, un décès, c’est un décès de trop», a-t-il déclaré.

+

Un déneigeur à vélo à Granby, mercredi

+

Classe de neige!

Déjà, en fin d’après-midi et en soirée, mardi, de nombreuses commissions scolaires avaient annoncé la fermeture de leurs écoles. Plus d’une cinquantaine de commissions scolaires, sur un total de 72, ont pris un congé forcé, soit la grande majorité des établissements scolaires de la province.

En plus des établissements primaires et secondaires, de nombreux cégeps partout au Québec sont demeurés fermés.

Les activités sont aussi suspendues à l’Université de Montréal, à l’Université McGill, à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), incluant les campus à Laval, Terrebonne, Longueuil et dans l’ouest de l’île de Montréal, et à l’Université Concordia. Il en est de même à l’Université Laval, à l’Université du Québec à Trois-Rivières et à l’Université du Québec en Outaouais (UQO).

La neige a commencé à s’accumuler dans la grande région de Montréal, mardi soir. Catherine Brabant, météorologue à Environnement Canada, a dit s’attendre à des accumulations d’une trentaine de centimètres au début de l’heure de pointe - vers 6h - et à de la poudrerie dans la grande région de Montréal. À ce moment de l’heure de pointe, les précipitations devraient être encore «assez fortes» avant de s’estomper dans la journée, pour des accumulations totales d’environ 35 centimètres.

Les conditions météorologiques s’amélioreront sur le sud du Québec plus tard mercredi.

+

Montréal n'a pas été épargnée par la tempête, mercredi.

+

La situation en Outaouais devait être assez similaire, avec des précipitations devant faiblir un peu plus tôt et des accumulations d’environ 35 centimètres.

Dans la région de Québec, Environnement Canada s’attend à un peu moins d’accumulations - 25 cm au total. En revanche, les vents seront plus intenses. Près du fleuve, dans la grande région de Québec, les vents pourraient atteindre 90 km/h, et entraîner encore plus de poudrerie.

Autour de la ville de Saguenay, il devrait y avoir une quinzaine de centimètres de neige, mais des quantités plus près des 35 cm à l’embouchure du Saguenay.

«C’est sûr que les conditions sur les routes ne seront pas faciles, pour tout ce qui est le sud et le centre du Québec. Vers l’est, ça va tout juste commencer le matin, pour eux ce sera peut-être plus au cours de la journée que ce sera à surveiller, mais partout de façon généralisée, il va neiger fort, il y avoir de la poudrerie», a affirmé la météorologue d’Environnement Canada.

En début de nuit, mercredi, la Sûreté du Québec (SQ) n’avait signalé aucun événement majeur sur le réseau routier québécois. Le corps policier a augmenté le déploiement de ses effectifs afin d’intervenir adéquatement sur son territoire.

Le Nouveau-Brunswick ne sera pas épargné par la tempête. De la neige parfois forte et du grésil y sont attendus mercredi après-midi. Les accumulations pourraient y atteindre de 20 à 30 cm.

Déjà, de nombreux vols à destination de villes ontariennes et américaines ont été annulés mardi à l’aéroport Montréal-Trudeau. Une situation semblable était observée à l’aéroport international Pearson de Toronto. De son côté, Via Rail a averti que ses liaisons de train pourraient subir des retards en raison de ces conditions hivernales.

À LIRE AUSSI : La région de Québec paralysée