Une équipe de policiers spécialisés en recherche en forêt ont été appelés en préparation ainsi que des pompiers et ambulanciers.
Une équipe de policiers spécialisés en recherche en forêt ont été appelés en préparation ainsi que des pompiers et ambulanciers.

Une randonneuse s’égare et passe la nuit sur le mont Chauve

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Une randonneuse peu expérimentée a passé la nuit de lundi à mardi au mont Chauve dans le parc national du mont Orford sans vraiment y avoir été préparée.

Surprise par la noirceur, sans lumière ni moyen de communication, la femme de Gatineau est restée en forêt lors de cette nuit où le mercure a frôlé le point de congélation.

Sans nouvelle d’elle depuis de longues heures, ses amis ont contacté la Régie de police de Memphrémagog vers 2 h dans la nuit de lundi à mardi. 

Une équipe de policiers spécialisés en recherche en forêt ont été appelés en préparation ainsi que des pompiers et ambulanciers.

« Nous étions sur le point de nous rendre en forêt pour la chercher lorsque nous avons reçu l’information qu’elle avait retrouvé son chemin », explique la sergente Nathalie Fréchette de la Régie de police de Memphrémagog.

Ce sont des randonneurs qui montaient le mont Chauve pour assister au lever du soleil qui ont aidé la femme égarée.

« Une lampe de poche lui a été prêtée, mais les piles se sont épuisées avant qu’elle puisse revenir à la base. Elle a tout de même réussi à rejoindre le stationnement. C’est à ce moment que nous avons retrouvé sa trace », mentionne Nathalie Fréchette.

Son dernier message avait été envoyé vers 18 h 30 et son téléphone est tombé à plat vers 18 h 45.

« La dame avait peu d’expérience en forêt. Elle pratiquait ce sport depuis à peine cinq semaines. Elle était plus ou moins en forme et nous ne savions pas si elle avait des vêtements pour passer la nuit dehors surtout que cette nuit la température était à plus ou moins zéro en montagne », explique Nathalie Fréchette.

Avec l’arrivée de l’automne où les sentiers seront plus fréquentés, la Régie de police de Memphrémagog invite les randonneurs à se préparer à toutes éventualités. 

« Nous invitons les gens à se préparer pour les imprévus en amenant plus d’eau, des collations, des vêtements chauds, une lampe de poche avec de bonnes batteries ainsi qu’un téléphone bien chargé », indique la sergente Fréchette.