Une agente immobilière suspendue pour un statut xénophobe

L’agence immobilière RE/MAX confirme la suspension du permis de courtage d’une agente de l’Outaouais, à la suite d’une publication d’un pastiche à teneur islamophobe sur sa page Facebook professionnelle.

RE/MAX a répondu par courriel à des citoyens ayant formulé une plainte à l’endroit de Joanne Lacroix, mercredi.

L’image partagée par Mme Lacroix est une reprise d’une case de bande dessinée de Tintin. On y voit le personnage d’un des frères Dupondt donner un coup de pied au derrière d’un homme coiffé d’un foulard saoudien.

La bulle de la case originale est toutefois modifiée. On y lit: «Chez nous, on a déjà nos lois. Tu aimes (sic) pas nos lois? Bin tu décâlisses!»

«Après avoir pris connaissance d’une publication discriminatoire récemment publiée sur la page Facebook d’une de ses courtières, madame Joanne Lacroix de RE/MAX Direct, RE/MAX Québec et RE/MAX Direct ont immédiatement entrepris des vérifications internes, écrit Keith Francis, spécialiste SEO et Médias sociaux chez REMAX. Au terme de ces vérifications, RE/MAX Direct, en accord avec RE/MAX Québec, a suspendu le permis de courtage immobilier de madame Lacroix de telle sorte qu’elle ne peut désormais plus agir à titre de courtière immobilière sous la bannière RE/MAX.»

L’agence a répété qu’elle se dissociait de ces propos jugés discriminatoires.

«Nous tenons à offrir toutes nos excuses aux personnes que les propos dénoncés auraient pu offenser et souhaitons que les actions promptes que nous avons prises permettent de tourner la page sur cet événement qui ne définit aucunement notre bannière.»