Une partie du véhicule récréatif s’est retrouvé dans l’eau, et selon le sergent Hugues Beaulieu, porte-parole de la Sûreté du Québec, les débris sur le traversier ne ressemblaient plus du tout à un véhicule motorisé.

Un véhicule récréatif percute un traversier à Tadoussac: «c’est comme dans un film»

Un véhicule récréatif a percuté un traversier vers 12h45 lundi, au quai d’embarquement de Tadoussac sur la Côte-Nord. Le conducteur a succombé à ses blessures, alors que la passagère est grièvement blessée. L’accident a forcé l’annulation des traversées, qui ont été rétablies en soirée.

«On était sur la passerelle en haut et j’étais en train de prendre des photos des enfants au départ du quai. On a vu le campeur qui a percuté la passerelle et fait un vol plané pour atterrir sur le bord du traversier. On l’a vu descendre très rapidement... On n’y croyait pas, on se disait qu’il allait freiner. Mais il n’a jamais arrêté. J’étais assez en premier plan. C’est comme dans un film, on ne pense pas que ça peut arriver», raconte Cindy Desbiens en entrevue avec Le Soleil. Elle était sur le bateau avec sa famille et, comme plusieurs, elle a été témoin de la tragédie. 

Le véhicule récréatif aurait eu un problème mécanique, ce qui a empêché le conducteur d’immobiliser son véhicule dans une «descente très abrupte», a expliqué Hugues Beaulieu, un porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ). La collision a été qualifiée de majeure par les policiers. 

Comme l’explique Mme Desbiens, le véhicule récréatif s’est retrouvé «dans les airs» avant d’aller s’écraser sur le traversier qui venait de quitter le quai à destination de Baie-Sainte-Catherine.

«Quelques secondes avant, il aurait atterri sur des véhicules, nous on était déjà partis. On avait quelques mètres de fait. Et quelques secondes après, le campeur était dans l’eau», exprime aussi Mme Desbiens, résidente de Clermont dans Charlevoix.

Une partie du véhicule s’est retrouvé dans l’eau, et selon le sergent Beaulieu, les débris sur le traversier ne ressemblaient plus du tout à un véhicule motorisé.

Le conducteur décédé

En soirée, la SQ a indiqué que le conducteur du VR, un homme de 40 ans de Laval, avait succombé à ses blessures et que la passagère, aussi âgée de 40 ans, luttait toujours pour sa vie. Aucune autre personne n’a été blessée lors de l’accident. Selon les témoins, quelques véhicules ont été bougés et se sont cognés, mais rien de majeur. 

La route 138 a été complètement fermée lundi, les automobilistes n’avaient aucune information à savoir l’heure de sa réouverture. La SQ a précisé que les automobilistes devaient envisager un détour par la route 172, vers le Saguenay.

«C’est très long faire le tour. Faire le tour par le Saguenay, c’est trois heures au lieu d’une heure», informait Mme Desbiens, qui a dû changer son itinéraire pour rentrer chez elle, toujours un peu sous le choc. Avec La Presse canadienne