Frédéric Dion, Jacob Racine et Daniel Barriault partiront pour l’Amérique du Sud le 27 novembre.

Un trio prêt pour l’aventure

TROIS-RIVIÈRES — Le décompte est amorcé pour les aventuriers Frédéric Dion, Jacob Racine et Daniel Barriault qui décolleront vers l’Amérique du Sud le 27 novembre. Durant cette expédition d’une durée de 50 jours, le trio tentera d’atteindre le centre du continent situé au Brésil. Pour ce faire, ils devront traverser le désert d’Atacama au Chili, la jungle et le plus grand désert de sel au monde, situé en Bolivie. Ils parcourront cette distance à l’aide, notamment, de vélos et d’un radeau construit sur place.

«On ne sait pas ce qui va se passer. On a un trajet, un projet, de l’équipement, des idées mais quand ça va commencer... J’ai l’impression que ça va être quelque chose de tripant à suivre au jour le jour pour y constater les enjeux et les problèmes. On tripe là-dessus! On n’aime pas ça quand c’est facile. D’ailleurs tout le trajet est choisi de cette façon. On a probablement l’un des trajets les plus difficiles, mais la réalisation et le plaisir sont dans chacun des pas. C’est le chemin qui est important», philosophe Frédéric Dion.

«Oui, le trajet a été choisi pour sa difficulté mais aussi pour sa beauté. On va traverser une variété de paysages différents ce qui fait en sorte que les gens qui vont nous suivre vont pouvoir triper sur la beauté des lieux. Visuellement, ça va être très, très riche», ajoute Jacob Racine.

Alors que la préparation va bon train, ils s’affairent à mettre à jour leur formation de secourisme, à organiser une campagne de sociofinancement et à passer du bon temps avec leur famille, entre autres.

«On a pas mal récupéré tout le matériel dont on avait besoin. Il faut s’assurer de vérifier nos check-lists. L’un des buts de notre expédition est de se procurer un maximum de matériel au Chili, en Bolivie et au Brésil. On veut travailler conjointement avec la population et aider l’économie locale», raconte Jacob Racine. «On amène notre stock de vélo mais nos vélos on va les acheter au Chili. Pour faire le radeau, c’est la même chose, on va acheter le matériel sur place», renchérit Frédéric Dion. De plus, ils redonneront aux populations locales leur matériel quand ils en auront terminé.

Les aventuriers ne voyagent pas léger pour autant puisqu’ils devront transporter pas moins de 25 livres de matériel vidéo qui servira à la réalisation d’un film sur cette aventure.

Parmi les défis qui pointent sur leur radar, il y a, étonnamment, l’équipe elle-même. «Ça fait longtemps que je n’ai pas fait une aventure en groupe. Il y a aussi l’idée de rajouter le facteur film, autant dans le poids des équipements que d’accepter de s’arrêter quand la lumière est belle, et ce, même si la progression va bien», énumère Frédéric Dion. «Il y a aussi la variété du terrain parce que, d’un jour à l’autre, on va passer du désert de sable à une montagne et de la route à la rivière. Ça vient solliciter toute la palette des compétences qu’on a», ajoute-t-il.

Plusieurs aspects dans leur voyage ont été pensés pour minimiser l’impact sur l’environnement. «On veut démontrer, nous, qu’en voyageant, en gardant notre passion vivante, on peut quand même avoir une empreinte carbone la moins importante possible, notamment en achetant sur place et en faisant en sorte que l’économie locale en bénéficie. Ça permet aussi de sensibiliser les gens sur une façon de voyager qui peut être hyper riche», souligne Daniel Barriault

Campagne de sociofinancement

Afin de permettre la réalisation de cette aventure, les trois comparses lancent une campagne de sociofinancement qui vise à amasser la somme de 50 000 $. «On en est présentement à 12 000 $. C’est bien parti», lance Frédéric Dion sous l’approbation de ses alliés. Chacun a mis ses talents dans la balance pour atteindre l’objectif. Daniel Barriault propose ses services de guide de pêche sur la rivière Bonaventure, alors que Jacob Racine met à profit ses talents d’animateur et d’humoriste et que Frédéric Dion poursuit ses conférences. Le trio offre également un camp de survie et plusieurs autres options dont des appels privés durant l’aventure, des copies du film qui sera réalisé dans le cadre de cette expédition et un souper à votre domicile en compagnie du trio. La liste complète des propositions ainsi que les liens vers les différentes plateformes permettant de suivre les aventuriers sont disponibles sur le site internet de Frédéric Dion, www.fredericdion.com.