Les pompiers ont évacué 57 personnes dans le secteur du quartier Maizerets. Un réservoir de mazout était percé dans le sous-sol de l’immeuble situé au 2350 avenue Mont-Thabor.

Un réservoir d’huile à chauffage percé force l’évacuation d’une soixantaine de personnes à Québec [PHOTOS]

Un réservoir d’huile à chauffage percé qui s’est déversé dans le réseau d’égout sanitaire a forcé l’évacuation de près d’une soixantaine de résidents du quartier Maizerets, à Québec, mardi soir. Plusieurs d’entre eux n’avaient toujours pas pu réintégrer leur domicile mercredi soir.

Mercredi matin, le nombre d’évacués est passé de 40 à 57 personnes dans le secteur de l’avenue Mont-Thabor. Les pompiers ont constaté que le niveau de composés organiques volatils était toujours au niveau du seuil acceptable.

Dès mardi matin, le Service de protection contre l’incendie de la Ville de Québec a été informé que des résidents de l’avenue Mont-Thabor se plaignaient d’odeurs apparentées à des hydrocarbures. L’usine d’épuration des eaux située près de la baie de Beauport a aussi averti les pompiers qu’elle avait détecté un déversement. 

«On se doutait que c’était un déversement d’huile quelque part», dit Alexandre Lajoie, porte-parole des pompiers. «Il y a vraiment beaucoup de recherche qui a été faite hier [mardi] dans un gros périmètre». 

Quarante personnes de l'avenue du Mont-Thabor ont été évacuées en raison d’émanation de gaz, mardi soir. Un autobus du RTC a été demandé pour accueillir les résidents évacués.

Les pompiers, la Sécurité civile et le service de l’Environnement de la Ville de Québec ont vérifié si la source provenait du chantier de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, située près de l’avenue du Mont-Thabor, mais ils n’ont rien décelé à cet endroit. Durant plusieurs heures, ils ont continué à chercher l’origine du déversement. 

Au fil de la journée, les odeurs semblaient s’être dissipées sur l’avenue Mont-Thabor, mais l’équipe spécialisée en matières dangereuses des pompiers est quand même retournée sur place en début de soirée pour faire des vérifications et a eu accès à des appartements qui étaient barrés le jour pendant que leurs occupants travaillaient. 

Les pompiers ont fait des lectures avec des détecteurs de gaz dans plusieurs bâtiments de l’avenue du Mont-Thabor et ont constaté que le niveau de composés organiques volatils était supérieur au seuil de tolérance. Les résultats étaient même plus élevés que le jour. «En matinée, ils n’avaient pas capté des présences de gaz qui pouvaient être dangereuses pour la santé», indique Alexandre Lajoie. 

Les pompiers ont aussitôt fait évacuer une quarantaine de résidents dans les bâtiments du 2350, du 2195, du 2175 et du 2105, avenue du Mont-Thabor. Un autobus du RTC a accueilli les personnes évacuées. Plusieurs d’entre elles ont été prises en charge par la Croix-Rouge. 

Depuis mercredi matin, les pompiers ont fait une autre vague d’évacuation, portant le nombre d’évacués à 57 personnes dans 21 bâtiments du secteur.

Mazout

Durant l’évacuation de la veille, les pompiers ont finalement été en mesure de situer la source du problème. Un réservoir de mazout était percé dans le sous-sol de l’immeuble situé au 2350 avenue Mont-Thabor. L’huile à chauffage s’est écoulé par un drain et s’est retrouvé dans le réseau d’eau sanitaire de la Ville, indique M. Lajoie. 

Le mazout qui circulait dans les eaux sanitaires a produit des émanations qui ont incommodé non seulement les résidents de l’immeuble à logements, mais trois autres résidences voisines. 

Depuis 22h mardi soir, les travaux publics de la Ville de Québec effectuent un rinçage du réseau sanitaire dans le secteur concerné. Le coordonnateur d’arrondissement en Sécurité civile était présent sur les lieux.

Le Service de protection contre l’incendie de la Ville de Québec rappelle l’importance d’utiliser et d’entretenir adéquatement les installations de chauffage, y compris les réservoirs, appareils et tuyaux de raccordement.