Chaque maison coûte 314 000 $ plus taxes, incluant le Mercedes et l’utilisation de luxueux matériaux de finition tels que le granit, le bois et le verre pour les comptoirs, les murs et les planchers.

Un fourgon Mercedes Sprinter à l’achat d’une maison

Une entrepreneure de Québec offre un fourgon Mercedes Sprinter à l’achat d’une résidence à Val-Bélair. La propriétaire de Maizon Construction Libre, Émilie Garant, a trouvé une manière originale d’attirer des acheteurs sur la rue Chagall pour ses 51 résidences de type unifamilial et jumelé.

«Ce qu’on souhaite offrir à nos clients est le style de vie de la van life au quotidien et un juste équilibre entre la stabilité et la liberté. On veut rendre plus accessible l’achat d’une résidence design sans sacrifier son besoin d’évasion ou d’aventure», explique-t-elle. 

Selon Mme Garant, les maisons répondent aux standards de beauté, de luxe et de liberté recherchés par le consommateur à la recherche d’un équilibre entre un style de vie sédentaire et nomade. 

«Elles conviennent aussi bien à de jeunes professionnels, des couples, que des retraités avides d’aventures», souligne-t-elle. 

Chaque maison coûte 314 000 $ plus taxes, incluant le Mercedes et l’utilisation de luxueux matériaux de finition tels que le granit, le bois et le verre pour les comptoirs, les murs et les planchers.

Les personnes intéressées pourront visiter l’une des résidences jumelées, en plus de deux véhicules d’aventure Mercedes Sprinter lors de l’événement de lancement qui se tiendra les 6 et 7 avril, de 13h à 16h, au bureau des ventes de Maizon Construction Libre, situé au 1330, avenue de l’Amiral, à Québec.