Jean-Claude Gaudreault est accusé d’agressions sexuelles répétées et de voies de fait sur une personne mineure.
Jean-Claude Gaudreault est accusé d’agressions sexuelles répétées et de voies de fait sur une personne mineure.

Un ancien pasteur de l’Église évangélique de Chicoutimi accusé d’agressions sexuelles

Un ancien pasteur de l’Église évangélique de Chicoutimi a été accusé d’agressions sexuelles répétées et de voies de fait sur une personne mineure mardi, au Palais de justice de Chicoutimi. N’étant ni présent ni représenté par un procureur lors de sa comparution, Jean-Claude Gaudreault devra attendre au 11 août pour répondre aux cinq chefs d’accusation qui pèsent contre lui.

Selon l’acte d’accusation, l’ancien pasteur aurait agressé sexuellement une personne âgée de moins de 14 ans entre le 1er janvier 1987 et le 31 décembre de la même année à Chicoutimi et ailleurs au Québec. Ces agressions se seraient poursuivies jusqu’au 1er septembre 1995 et auraient été accompagnées de voies de fait lors d’activités sexuelles non désirées.

Étant donné le report de la comparution, aucune preuve n’a été présentée à la Cour, mardi. Me Nicole Ouellet, du bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), n’a donc pas été en mesure de divulguer davantage d’informations au Quotidien.

Les procédures judiciaires contre celui qui a également joué avec les Saguenéens de Chicoutimi lors de la saison de 1973-1974 reprendront le 11 août prochain.

Prôner l’amour véritable
En septembre 2017, alors qu’une audition porno d’AD4X était tenue sur les terrains de l’Hôtel Plaza de l’arrondissement La Baie, l’accusé s’était réuni avec plusieurs autres chrétiens évangélistes pour «parler d’amour» à ceux qui étaient sur place.

«On n’est pas ici pour parler contre la pornographie. On veut simplement leur parler de l’amour véritable, contrairement à l’amour qu’on peut trouver sous des formes vaines», avait-il expliqué à La Presse.