Un ambulancier cité à procès pour des abus sexuels

Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Roger Montplaisir, un ambulancier de Trois-Rivières, a été cité à subir son procès en lien avec des abus sexuels qui auraient été perpétrés sur une mineure âgée de moins de 16 ans.

Au terme d’une enquête préliminaire qui s’est tenue mercredi, la preuve du ministère public, représenté par Me Catherine Lacoursière, a été jugée suffisante pour qu’il puisse subir un procès sur les neuf accusations portées contre lui. Notons cependant que le renvoi à procès n’était pas contesté par l’avocate de la défense, Me Pénélope Provencher. L’enquête préliminaire a surtout permis d’évaluer la crédibilité de la plaignante et d’une amie de celle-ci et de pouvoir les contre-interroger.

Une ordonnance de non-publication nous empêche par ailleurs de dévoiler le contenu de la preuve et des témoignages à ce stade des procédures.

Le suspect, âgé de 69 ans, est accusé d’attouchements sexuels sur un enfant de moins de 16 ans, d’incitation à des contacts sexuels, d’agressions sexuelles, d’avoir exhibé ses organes génitaux devant un enfant de moins de 16 ans, et enfin de contacts sexuels et incitation à des contacts sexuels alors qu’il était en position d’autorité. Les événements qui lui sont reprochés seraient survenus entre 2015 et 2019. La présumée victime était alors âgée entre 12 et 15 ans.

Les délits dont il est soupçonné ne seraient pas survenus dans le cadre de son emploi. Il a néanmoins été suspendu par la Coopérative des ambulanciers de la Mauricie. Lors de sa comparution, il a pu reprendre sa liberté pour la durée des procédures judiciaires mais avec certaines restrictions liées à sa présence avec des mineurs.