Donald Trump au souper de l'iftar à la Maison-Blanche, mercredi

Trump se plaindrait de sa visite au G7 dans Charlevoix

LA MALBAIE – Donald Trump n'est pas tout à fait heureux de devoir se rendre à La Malbaie pour le Sommet du G7, vendredi et samedi.

Selon le Washington Post, le président américain verrait la rencontre internationale avec ses comparses du G7 comme une distraction, surtout à l'approche de son tête-à-tête avec le dictateur nord-coréen Kim Jong-Un, prévu le 12 juin à Singapour. 

Selon des sources du quotidien américain provenant de l'entourage du président, M. Trump aurait dit à ses conseillers qu'il n'est pas convaincu qu'il s'agit d'une utilisation optimale de son temps. La rencontre est néanmoins incontournable, de l'avis du président, bien qu'il entretienne de nombreux différends avec ses homologues du groupe des sept. Il craindrait toutefois de se faire faire la leçon. 

En mode bagarre

Donald Trump a utilisé sa plateforme préférée, jeudi matin, afin d’annoncer ses couleurs. «En préparation pour aller au G7 au Canada pour me battre pour l'économie du pays», a-t-il lancé sur le réseau social Twitter. «Nous avons les pires accords commerciaux jamais faits.»

Le sommet survient au moment où Donald Trump crée de l'incertitude sur le plan économique. Les autres leaders du G7 critiquent notamment son penchant protectionniste et les différentes sanctions qu'il impose, notamment contre la Chine, l'Europe et le Canada.

Le premier ministre Justin Trudeau et le président de la République française, Emmanuel Macron, ont fait front commun mercredi, lors d'un point de presse tenu à Montréal. Les deux dirigeants se sont positionnés pour un «multilatéralisme fort». 

Trudeau ajoutait plus tôt mercredi qu'il s'attendait à de rudes échanges avec Donald Trump. «Il va y avoir des conversations franches et parfois difficiles autour de la table du G7, particulièrement avec le président américain sur le commerce.»