Selon le fil des événements décrit par les policiers, Sylvain Valade était avec sa fille lorsque des braqueurs ont voulu s'emparer de ses effets, et il s'est interposé pour la protéger.

Trois suspects appréhendés pour le meurtre d'un Québécois à Saint-Martin

Les policiers de l'île de Saint-Martin, dans les Antilles, ont annoncé vendredi avoir procédé à l'arrestation de trois suspects en lien avec le meurtre de Sylvain Valade, un Québécois de 48 ans abattu d'une balle à la tête lors d'un vol à main armée le 5 juin dernier.

L'événement était survenu peu après 23h00 sur le chemin Beacon Hill dans le secteur de Maho Beach, dans la portion néerlandaise de l'île, qui compte aussi une partie française.

Selon le fil des événements décrit par les policiers, Sylvain Valade était avec sa fille lorsque des braqueurs ont voulu s'emparer de ses effets, et il s'est interposé pour la protéger. C'est à ce moment qu'il a été atteint d'un projectile d'arme à feu. Sa fille n'avait pas été blessée, mais avait subi un traumatisme important.

Les voleurs s'étaient ensuite enfuis dans un véhicule en direction du côté français de l'île.

Les policiers néerlandais disent avoir travaillé en étroite collaboration avec les gendarmes français pour résoudre cette triste affaire.

«Nous sommes très heureux d'annoncer que les trois suspects sont derrière les barreaux et qu'ils coopèrent avec l'enquête», indique la police néerlandaise dans un communiqué.

«Les forces policières de Sint Maarten (la désignation néerlandaise de l'île) ont mis l'ensemble de leurs ressources à contribution dans cette enquête», ajoute-t-on.

L'affaire avait fait grand bruit sur la scène internationale et porté atteinte à la réputation de sécurité de l'endroit fort prisé des touristes.

Le ministre du Tourisme de Saint-Martin, Steven Johnson, a d'ailleurs tenu à exprimer son soutien aux proches de Sylvain Valade.

Dans un communiqué conjoint avec celui de la police, il rappelle que l'affaire «nous avait choqués et demeure douloureuse aujourd'hui.»

«Rien ne peut guérir la douleur subie par la famille Valade. Qu'un tel événement soit survenu dépasse l'entendement et qu'il soit survenu ici, sur nos rives où nous accueillons chaleureusement tous les visiteurs de partout autour du monde est tout aussi inacceptable. Personne ne devrait jamais avoir à s'inquiéter en visitant nos rives», a ajouté le ministre.

Il dit souhaiter que l'arrestation des suspects puisse apporter un certain réconfort en sachant qu'ils devront en répondre devant les tribunaux. Il reconnaît, toutefois, que les mots offrent peu de réconfort aux personnes endeuillées en telles circonstances, mais il ajoute que l'île est elle aussi en deuil.