Des travaux d’envergure sont en cours sur les terres acquises récemment par Bleu lavande à Magog.
Des travaux d’envergure sont en cours sur les terres acquises récemment par Bleu lavande à Magog.

Travaux majeurs chez Bleu lavande

Jean-François Gagnon
Jean-François Gagnon
La Tribune
D’importants travaux sont en cours sur les terres que l’entreprise Bleu lavande a acquises en bordure de la rue Principale Ouest, à Magog. On prépare les champs qui accueilleront la lavande que fera pousser la PME sur place et on s’apprête à ériger les bâtiments qui recevront le personnel de la lavanderaie.

Les travaux se sont amorcés il y a une dizaine de jours. « Il faut entre autres excaver et procéder à la préparation des champs pour planter de la lavande en septembre. L’idée, c’est qu’on ait de beaux champs à admirer dès l’été prochain », confie Nathalie Nasseri, directrice générale de Bleu lavande.

Mme Nasseri admet que, pour le moment, elle ignore combien de plants seront mis en terre aux abords de la rue Principale Ouest. Cela dit, elle mentionne qu’elle aimerait qu’au moins 20 000 soient plantés cette année.

« On a 50 000 plants à notre domaine agrotouristique de Fitch Bay, qui est maintenant en vente. Une partie de ces plants pourront être transférés vers notre nouveau site à Magog. À cet endroit, on devrait augmenter graduellement le nombre de plants au fil des ans », explique la directrice générale de Bleu lavande.

Le projet en voie de se concrétiser sur les terres dont Bleu lavande est récemment devenue propriétaire est estimé à 5 millions $. La construction des infrastructures, dont la savonnerie et le centre d’interprétation, a été confiée à la compagnie Gératek. Si tout fonctionne comme prévu, le déménagement aura lieu le printemps prochain.

« Mon rêve, c’était d’avoir tout au même endroit : à la fois ce que nous avons à Fitch Bay et dans le parc industriel. J’en ai des papillons rien qu’à y penser. Ce sera la cerise sur le sundae », lance Nathalie Nasseri.

Dans la foulée, celle-ci souligne que Bleu lavande se rapprochera d’un quadrilatère important au plan touristique en déménageant à cet endroit. Les sorties 115 et 118 de l’autoroute 10 seront notamment tout près, tout comme le centre-ville de Magog et le pittoresque chemin des Pères.

D’après elle, le regroupement de tout le personnel de la PME au même endroit aura par ailleurs aussi des effets bénéfiques sur le plan commercial en raison de la synergie qui s’accroîtra entre les équipes.

« On continue le développement de marchés présentement. On sera présent à une foire commerciale au Japon à court terme. On vend également en Israël, à Hong Kong, en Corée du Sud, au Canada de même qu’aux États-Unis. Ça va bien pour nous, malgré la pandémie qui nous ralentit. »