Julian Alaphilippe pourrait devenir le premier Français à remporter la Grande boucle depuis Bernard Hinault, en 1985.

Tour de France: Alaphilippe garde le maillot jaune du meneur

LA MONGIE, France — La première montée de 2000 mètres du Tour de France n’a pas causé trop de soucis au Français Julian Alaphilippe, qui a gardé son maillot jaune du meneur.

Alaphilippe pourrait devenir le premier Français à remporter la Grande boucle depuis Bernard Hinault, en 1985.

Le Gallois et champion en titre Geraint Thomas a quant à lui peiné, perdant du temps.

Cette 14e étape a été gagnée par Thibaut Pinot, dans les Pyrénées; le Français se reprenait ainsi pour une 10e tranche désastreuse.

«J’ai cette étape en tête depuis le début du Tour, a dit Pinot, qui a devancé Alaphilippe de peu, samedi. Le Tourmalet, c’est mythique.»

Pinot compte trois victoires d’étape en carrière au Tour de France.

Alaphilippe a ajouté 50 secondes à son avance; il a maintenant un coussin de deux minutes et deux secondes devant Thomas. Ce dernier représente Sky, l’équipe gagnante lors de six des sept derniers Tours.

Thomas fait remarquer que le Tour est loin d’être terminé, avec à l’horizon six autres ascensions comparables à celle de samedi.

Mais son incapacité à garder la cadence avec Pinot, Alaphilippe et compagnie, au Tourmalet (une huitième place, à 36 secondes de Pinot) ébranle un peu la formation anglaise qui domine la course française depuis 2012 - alignant d’autres vainqueurs comme Bradley Wiggins et Chris Froome.

«Ce n’était pas ma meilleure journée, a dit Thomas. Dès le départ, je sentais que quelque chose n’allait pas. J’ai été assez faible.»

«Au final, je savais que je devais me limiter, a t-il ajouté. Je n’ai pas vraiment essayé de les rattraper quand ils ont pris leurs distances. Je ne voulais pas brûler toutes mes forces. J’ai simplement essayé de limiter les dégâts.»

Ayant amené le cyclisme à de plus hauts paliers depuis 2012, via un budget généreux et une attention extrême aux détails, l’équipe gérée par David Brailsford a été frappée par la malchance, mais aussi par la réalité que les rivaux allaient tôt ou tard rétrécir la marge.

Froome, un quadruple vainqueur, a fait une affreuse chute à l’entraînement pour ce Tour; il récupère de fractures qui menacent sa carrière. Au Tour de Suisse en juin, Thomas a subi une chute qui a nui à sa préparation. Egan Bernal doit se contenter du quatrième rang au général, à trois minutes d’Alaphilippe.

«Il y a plusieurs équipes qui sont très fortes, dont la mienne, a dit Pinot, qui est sixième au classement général, à 3:12 du meneur. Le niveau est très élevé.»

Au sommet du Tourmalet se trouvait le président de la France, Emmanuel Macron. Parlant de Pinot et Alaphilippe, il a dit «deux coureurs fantastiques. Ils attaquent et ils ont du coeur.»

Le Canadien Hugo Houle (Astana) a terminé en 52e place, soit 33 rangs devant son compatriote Michael Woods (EF Education First).

« Je suis très, très content de ma performance! C’était la première grosse étape de montagne si on veut aujourd’hui. Je suis parvenu à percer le sommet du premier col de la journée, qui était d’une quinzaine de kilomètres, dans le groupe de tête. C’est un bel accomplissement! J’ai été un peu décroché par après, mais j’ai réussi à revenir. Ça regarde bien pour la suite des étapes en montagne », a indiqué Houle.

Houle est de Sainte-Perpétue, Woods d’Ottawa.

Au classement cumulatif, Woods est maintenant 54e, tandis que Houle pointe au 91e rang.

Le Tour de France se terminera dimanche prochain, à Paris. Avec Sportcom