Thérèse Dion en compagnie de sa fille Céline en février 2010. «Maman, si je réussis un jour à atteindre la moitié de ta force, ce serait mon plus grand accomplissement», a récemment écrit la chanteuse sur Instagram à l’occasion du 92e anniversaire de Maman Dion.

Thérèse Dion, mère de Céline, s’éteint à 92 ans

MONTRÉAL — Céline Dion a perdu sa maman.

Thérèse Dion, mieux connue sous le surnom affectueux de «Maman Dion», est décédée à l’âge de 92 ans.

Les Productions Feelings ont confirmé par communiqué que Thérèse Dion s’est éteinte «paisiblement chez elle», dans la nuit de jeudi à vendredi, entourée des siens.

«Maman, nous t’aimons tellement... Nous te dédions le spectacle de ce soir et je chanterai pour toi avec tout mon coeur», a écrit Céline Dion sur les réseaux sociaux, vendredi après-midi.

La chanteuse se produisait au American Airlines Arena de Miami. Un deuxième spectacle est aussi prévu samedi soir.

Les réseaux sociaux ont été inondés de condoléances des admirateurs de Céline Dion à la suite de l’annonce du décès. Certains politiciens québécois ont aussi rendu hommage à la défunte.

«Triste d’apprendre le décès de Thérèse Dion, Maman Dion pour tous les Québécois. Une femme remarquable, si généreuse, si aimante, qui a consacré sa vie entière au bien-être de sa famille. Notre grande famille québécoise pleure son départ. Toutes mes condoléances à la famille Dion», a écrit le premier ministre François Legault, sur Twitter.

La ministre de la Culture, Nathalie Roy, a elle aussi tenu à offrir ses «sincères condoléances» à la famille Dion.

«On n’a qu’une seule maman, et celle qui a élevé et accompagné une des plus grandes voix au monde s’est éteinte. Toutes mes condoléances à la famille Dion», a regretté Steven Guilbeault, le ministre du patrimoine canadien.

Celle qui est née Marie-Thérèse Tanguay a vu le jour le 20 mars 1927. C’est dans les années 1940, alors qu’elle réside à La Tuque avec ses parents, qu’elle fait la connaissance d’Adhémar Dion. Ils tomberont amoureux et s’épouseront, mais vivront quelques années difficiles, puisqu’Adhémar insiste sur le fait qu’il ne souhaite pas avoir d’enfants. Il changera finalement d’idée et le couple aura 14 enfants, dont la plus jeune se prénommera Céline.

Après avoir travaillé pendant plusieurs années comme bûcheron, un travail qui le tiendra souvent loin de sa famille, Adhémar Dion s’installe finalement pour de bon, avec femme et enfants, à Charlemagne, dans Lanaudière, dans les années 1950.

Une grande place pour la musique

Sans surprise, la musique occupe une place de choix dans la famille. Thérèse Dion joue du violon et Adhémar, de l’accordéon. Et tout le monde chante, bien entendu.

C’est elle qui écrira la première chanson de Céline, Ce n’était qu’un rêve, qu’elle enverra à un impresario, un certain René Angélil, dans l’espoir de le convaincre de prendre sa fille adolescente sous son aile. Il accepte, et on connaît la suite : Céline deviendra l’une des divas les plus populaires de la planète.

Alors que le succès de Céline Dion est assuré, Thérèse Dion se lance en affaires, avec la commercialisation, en 1990, des «Pâtés de Maman Dion», inspirés du plat favori d’Adhémar. Ce nouveau produit lui vaut une invitation sur le plateau du Point J, animé par Julie Snyder, ce qui la mènera ensuite vers une nouvelle carrière à la télévision.

C’est ainsi qu’en compagnie d’Éric Salvail, elle coanime l’émission culinaire Maman Dion pendant deux ans, de 1999 à 2001. Puis, pendant deux autres années, c’est à la barre du Brunch de Maman Dion qu’on pourra la voir accueillir une personnalité avec qui elle concocte des recettes.

En 2006, elle met sur pied la Fondation Maman Dion, qui a pour but de soutenir l’éducation des enfants des milieux défavorisés.

«Mes parents m’ont élevée comme ça, aider les gens moins chanceux dans la vie. Quand je suis retournée sur le marché du travail, je prenais aussi des sous pour acheter des provisions pour les pauvres», avait-elle confié à La Presse canadienne en 2009.

En 2015, le gouverneur général du Canada de l’époque, David Johnston, lui remet la Médaille du service méritoire (division civile), reconnaissant son oeuvre au sein de la fondation.

Le 5 mai 2019, elle a reçu la médaille de l’Assemblée nationale des mains de Marguerite Blais.

Quelques mois plus tôt, à l’occasion de son 92e anniversaire, sa fille Céline lui avait dédié ce bel hommage sur son compte Instagram :

«Maman, si je réussis un jour à atteindre la moitié de ta force, ce serait mon plus grand accomplissement. Tu as mis tous tes rêves de côté pour élever ta famille. Quand tu as écrit ma toute première chanson, «Ce n’était qu’un rêve», qui aurait cru qu’il deviendrait réalité? Bonne fête! Je t’aime -Céline xxx»

La famille Dion et les proches de la défunte ont demandé le respect de leur intimité dans ces moments difficiles, ont précisé les Productions Feelings.

Les détails liés aux obsèques seront communiqués ultérieurement.