Telus hausse son profit et son dividende

TORONTO - Telus a affiché jeudi un bénéfice en croissance de 10 pour cent ainsi qu’une progression de son nombre d’abonnés sans fil pour son troisième trimestre, ce qui lui permet de hausser son dividende de 3,8 pour cent.

Le groupe de télécommunications a fait état d’un profit de 447 millions $, ou 74 cents par action, par rapport à celui de 406 millions $, ou 68 cents par action, il y a un an. Son dividende trimestriel passera à 54,5 cents par action, ce qui représente une hausse de 2 cents par action.

Le directeur financier de l’entreprise établie à Vancouver, Doug French, a indiqué jeudi à La Presse canadienne qu’il considérait que le trimestre avait été «solide» grâce à la croissance de l’entreprise dans ses services sans fil et filaires, alors que Telus étend son réseau de fibre optique dans l’Ouest canadien.

Le nombre total de clients de Telus a grimpé de 187 000, tandis que les ventes de sa division sans fil ont augmenté de 2,2 pour cent, pour se chiffrer à 1,5 milliard $.

Le trimestre clos le 30 septembre a également vu une hausse de 31 pour cent du nombre de nouveaux clients aux services de téléphonie sans fil, d’internet et de télévision, pour un total net de 199 000 abonnés - 145 000 nouveaux clients sans fil, 36 000 abonnés à internet haute vitesse et 18 000 clients pour la télévision.

«Nous continuons à observer une accélération, tant sur le réseau filaire que sur le sans-fil», a affirmé M. French. «Nous avons eu une stratégie très très cohérente. (...) Nous continuons à obtenir un bon taux de désabonnement et un bon service à la clientèle, ce qui aide au chapitre des ajouts nets.»

En plus des offres de services filaires et sans fil, la société consacre des ressources à la création de son réseau 5G. Ce service de nouvelle génération ne sera probablement pas complet avant 2020, mais ces investissements hâtifs permettront à Telus d’effectuer sa transition au spectre 5G plus rapidement, lorsqu’il sera disponible.

Telus s’attend à ce que le 5G soit un succès auprès des consommateurs, puisqu’elle observe une demande de vitesse et de capacité.

«Nous constatons une croissance des données et de la demande pour les données (...) et nous nous attendons à ce que cela se poursuive», a indiqué M. French. «Le 5G apporte certainement plus de vitesse et moins de latence, donc les choses vont se passer beaucoup plus rapidement.»

Lors de la conférence téléphonique pour discuter des résultats de Telus, M. French et d’autres dirigeants ont expliqué que le trimestre avait également vu une hausse spectaculaire de ses revenus d’exploitation, qui ont totalisé 3,77 milliards $, contre 3,40 milliards $ au troisième trimestre de 2017.

Les résultats de Telus étaient supérieurs de 4 cents par action aux attentes des analystes. Ces derniers visaient un bénéfice par action de 70 cents, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters Eikon.

La société a également annoncé jeudi la nomination de la chef de la gestion des risques et présidente du service mondial de la gestion des risques, des services bancaires et de la conformité d’American Express, Denise Pickett, au conseil d’administration de Telus.

Entreprise dans cette dépêche: (TSX:T)