Le président et chef de la direction de Stingray, Éric Boyko, et le chef des finances Jean-Pierre Trahan

Stingray se lance dans l'industrie de la radio commerciale

MONTRÉAL — Grâce à une transaction de 506 millions $, Stingray fait l'acquisition de toutes les actions en circulation de Newfoundland Capital. Joueur majeur dans l'industrie radiophonique au Canada, Newfoundland Capital détient 101 licences, soit 82 sur la bande FM et 19 sur la bande AM.

La transaction fait de Stingray la plus grande entreprise médiatique indépendante au Canada, a fait valoir l'entreprise, jusque-là spécialisée dans les services numériques de musique. Du même coup, elle deviendrait le deuxième plus grand empire radiophonique privé au chapitre du nombre de stations au Canada et le troisième en ce qui a trait aux revenus.

Avec cette acquisition, Stingray espère renforcer sa croissance en ajoutant de nouvelles sources de revenus, en plus de créer des synergies en matière de revenus publicitaires.

En vertu de l'entente, l'entreprise montréalaise va verser 14,75 $ par action, ce qui représente une prime d'environ 16 % par rapport au cours de clôture moyen pondéré du titre pour les 20 derniers jours. L'acquéreur prendra en charge la dette de Newfoundland Capital, évaluée à 112 millions $ en date du 31 décembre.

Selon les dirigeants de Stingray, cet investissement devrait entraîner une croissance de 30 % du profit net par action lors du premier exercice financier complet suivant la clôture de la transaction.

On prévoit aussi une hausse des revenus publicitaires de 5 millions $ dans les deux ans suivant la conclusion de la transaction.

«Je suis enthousiaste à l'idée d'élargir les activités de Stingray à la radiodiffusion et d'inclure dans notre équipe certains des animateurs radio les plus appréciés au Canada ainsi qu'un personnel de vente chevronné, qui nous permettront d'accroître nos sources de revenus», a déclaré le président et chef de la direction de Stingray, Éric Boyko, dans un communiqué.

L'offre d'acquisition a été approuvée unanimement par le conseil d'administration de Newfoundland Capital, qui recommande à ses actionnaires de vote en faveur de celle-ci. Des membres de la famille Steele, dont la participation représente environ 87 % des actions et environ 93 % des droits de vote de Newfoundland Capital, ont déjà annoncé leur soutien à l'opération.

La transaction devra être approuvée par les actionnaires et les autorités réglementaires.

Le groupe Stingray détient des chaînes de télévision spécialisées et des services de musique et de vidéoclips multiplateformes.

Newfoundland Capital, dont le siège social se trouve en Nouvelle-Écosse, détient des stations de radio locales dans sept provinces canadiennes et emploie environ 800 personnes.