Le juge Michel Boudreault, de la Cour du Québec. archives le quotidien
Le juge Michel Boudreault, de la Cour du Québec. archives le quotidien

Séries de vols: «Vous venez de brûler la région pour le tourisme», déclare le juge

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
Un jeune individu de 25 ans a plaidé coupable à 82 chefs d’accusation de vols, de recel, d’introductions par effraction, de fraude, de bris de condition et de méfaits, jeudi matin, au Palais de justice de Chicoutimi. Cinquante-cinq de ces chefs concernent une série de vols commis dans les véhicules de touristes venus faire de la randonnée à Saint-Fulgence, à l’hiver 2018. « 55 chefs pour un seul dossier, je n’ai pas vu ça souvent. Vous venez de brûler la région pour le tourisme, c’est ça que vous venez de faire », a déclaré le juge de la Cour du Québec, Michel Boudreault. La valeur des biens dérobés s’élève à 27 000 $.

Durant le temps des Fêtes de 2018, Maxime Simard a volé des objets dans des véhicules stationnés à la SÉPAQ de Saint-Fulgence. Il a admis avoir défoncé les vitres des voitures à plusieurs reprises pour y voler divers objets, dont des cartes de crédit. Les vols ont été commis entre le 22 décembre 2018 et le 7 janvier 2019. Les propriétaires des voitures faisaient pour la plupart de la randonnée lorsque les crimes ont été commis. En plus des biens dérobés, qui s’élèvent à 27 000 $, Maxime Simard a également plaidé coupable à des chefs de méfaits (qui se chiffre à 5000 $) et de fraude (qui s’élèvent à 1500 $), pour les cartes de crédits volés.

En plus de ce dossier garni de 55 chefs d’accusation, Maxime Simard a plaidé coupable à 27 autres chefs d’accusations de vols de véhicules, de fraudes, d’introductions par effraction et de recel, le tout perpétré au cours des derniers mois.

Maxime Simard était détenu depuis quelques semaines.

Jeudi, plusieurs déclarations de victimes ont été lues au juge de la Cour du Québec, dont celle d’un ami de Maxime Simard, qui a lui-même été victime du voleur. Des propriétaires de voitures saccagées ont également écrit une déclaration, notamment des touristes montréalais.

« Je ne pense pas que ces gens vont revenir visiter la région », a déploré le magistrat.

La procureure de la poursuite, Me Marie-Christine Savard, et l’avocat de défense, Me Jean-François Têtu, en étaient venus à une suggestion commune de 15 mois de détention, qu’ils ont soumise au juge Michel Boudreault.

« Vous êtes très chanceux de vous en sortir avec 15 mois, vous auriez pu avoir une peine fédérale », a souligné le magistrat, acceptant la peine suggérée.