Le garde Kyle Lowry et l’entraîneur-chef Toronto Nick Nurse, des Raptors de Toronto  
Le garde Kyle Lowry et l’entraîneur-chef Toronto Nick Nurse, des Raptors de Toronto  

Racisme et violence policière: les joueurs des Raptors et des Celtics songent au boycottage

La Presse Canadienne
LAKE BUENA VISTA - L’entraîneur-chef des Raptors de Toronto Nick Nurse a déclaré que l’idée d’un boycottage «est sur la table» après que ses joueurs et ceux des Celtics de Boston se soient rencontrés mardi soir en prévision de leur série éliminatoire dans la NBA.

Nurse a précisé que d’autres idées avaient été lancées, dans le cadre de la lutte au racisme et à la brutalité policière.

Il a entendu des joueurs discuter de la possibilité de quitter le campus pour rentrer chez eux, bien qu’il ne sache pas dans quelle mesure cette possibilité est envisageable.

Mercredi, la NBA a remis trois matchs qui étaient prévus à compter de 16h.

L’annonce est survenue après que les Bucks ne se soient pas présentés pour affronter le Magic.

Le Thunder, les Rockets, les Lakers et les Trail Blazers devaient jouer aussi.

La décision des Bucks est en lien au cas impliquant Jacob Blake et la police à Kenosha, au Wisconsin.

La série demi-finale de l’Est opposant Toronto et Boston doit commencer jeudi, à 18h30.

«Ils veulent faire partie de la solution, ils veulent aider, ils veulent la justice... Le boycottage des matchs a été suggéré, puisque c’est une façon pour eux de faire bouger les choses, et je crois que c’est vraiment ce qu’ils veulent, a évoqué Nurse en visioconférence avec les journalistes mercredi. Je crois qu’il y a beaucoup d’attention, mais très peu d’actions concrètes.»

Les joueurs des Raptors Fred VanVleet et Norman Powell ont discuté mardi de la nécessité d’en faire davantage à la suite d’un autre cas où un Noir a été la cible de tirs de la police, aux États-Unis.

«Ça donne l’impression de faire du sur place, a ajouté Pascal Siakam, des Raptors. On dirait que les choses ne changent pas. On a l’impression de ne rien faire qui donne des résultats. Ça fait mal (de tels incidents). Peu importe votre vécu. De voir ce qui se passe, ça fait très mal.»


« Ils veulent faire partie de la solution, ils veulent aider, ils veulent la justice... Le boycottage des matchs a été suggéré, puisque c’est une façon pour eux de faire bouger les choses, et je crois que c’est vraiment ce qu’ils veulent »
L’entraîneur-chef des Raptors de Toronto Nick Nurse

Blake a été atteint de plusieurs projectiles au dos par au moins un policier, le week-end dernier.

Les Raptors sont parmi les instigateurs du mouvement de justice sociale dans la NBA, après s’être présentés au campus de la ligue à Walt Disney World plus tôt cet été dans des autobus sur lesquels était inscrit le slogan «Black Lives Matter». Ils demandaient alors que justice soit faite pour George Floyd, Breonna Taylor et d’autres Noirs qui ont été abattus par les policiers.

Au niveau basketball, Kyle Lowry ne s’est pas entraîné mercredi. Il a subi une entorse à la cheville dimanche, quand les Raptors ont éliminé les Nets de Brooklyn. Il sera évalué sur une base quotidienne.