À Québec, l’avis d’inspection a touché 81 autobus hybrides 40 pieds et articulés de Nova Bus acquis en 2015 et 2016.

Problèmes techniques: toujours 28 autobus du RTC hors service à Québec [VIDÉO]

Le Réseau de transport de la capitale a remis vendredi sur la route 53 des 81 autobus hybrides qui ont fait l’objet d’une inspection préventive en raison de la dégradation d’une pièce du système de servodirection. Il faudra attendre jusqu’à une semaine pour que les 28 autres reprennent du service.

Jeudi soir, l’association des sociétés de transport en commun annonçait qu’ils devaient immobiliser près de 600 autobus à travers le Québec en raison du constat d’un problème technique transmis par le constructeur Nova Bus.

À Québec, l’avis d’inspection touche 81 autobus hybrides 40 pieds et articulés acquis en 2015 et 2016. Aussitôt, le RTC les a retirés de la route.

La pièce problématique est un connecteur d’alimentation du système de servodirection soumise aux intempéries. «La corrosion accélérée du connecteur peut causer un court-circuit et provoquer l’arrêt du véhicule», explique Sonny Côté, chef de la planification et de l’ingénierie de la maintenance. Cette situation ne s’est pas produite à Québec.

Le problème était déjà connu depuis 2017, Nova Bus avait alors émis un premier avis pour ajouter une pièce de protection au connecteur. Mais cette première solution envisagée n’a pas été efficace dans le temps et la corrosion s’est poursuivie.

Fréquence réduite

Les travailleurs de la maintenance ont passé la nuit de jeudi à vendredi à inspecteur chaque autobus visé. Finalement, 53 autobus ont pu reprendre la route vendredi matin puisque l’état du connecteur était jugé satisfaisant. 

Par contre 28 autobus, huit articulés et 20 40 pieds ont été retirés de façon préventive en raison d’un risque de court-circuit. Ils devraient être remis en service au plus tard d’ici une semaine, le temps de recevoir et d’installer un nouveau connecteur sur chacun.

Le directeur général du RTC, Alain Mercier, évoquait vendredi un scénario moins pessimiste que la veille. Seulement, l’absence de 28 autobus aura un impact sur la fréquence de passage sur certains circuits.

«Les gens devront parfois attendre un peu plus longtemps et certains autobus pourraient être un peu plus bondés», souligne-t-il.

De plus, le RTC ne peut garantir que tous les autobus des circuits 803 et 11 seront accessibles aux personnes à mobilité réduite. Le réseau de transport a dû faire appel à de plus vieux autobus non adaptés pour pallier le retrait des 28 autobus.

Vendredi, le RTC a annulé 40 de ses 1150 départs planifiés pendant la période de pointe du matin. Dans les circonstances, M. Mercier a félicité le travail d’inspection fait dans la nuit qui a permis de maintenir 97 % du service.

Tous les frais encourus, pièces et main-d’œuvre, sont payés par Nova Bus, précise le RTC. Le constructeur cherche toujours une solution pour régler le problème à long terme. Dans l’attente, les connecteurs des 81 véhicules touchés seront remplacés.