Après Cooperstown en 2015, l'ex-lanceur des Expos de Montréal Pedro Martinez sera admis au Temple du baseball canadien, à St. Marys, le 16 juin.

Pedro Martinez élu au Temple du baseball canadien

ST. MARYS — Les portes d'un deuxième Temple de la renommée du baseball vont s'ouvrir à Pedro Martinez.

Après Cooperstown en 2015, l'ex-lanceur des Expos de Montréal sera admis au Temple du baseball canadien, à St. Marys, le 16 juin. Il sera accompagné par Lloyd Moseby, un ancien voltigeur de centre des Blue Jays de Toronto, et le Torontois William Humber, un historien du baseball.

Lauréat de trois trophées Cy Young, dont un avec les Expos en 1997, Martinez a affiché un dossier de 55-33 et une moyenne de points mérités de 3,06 en quatre saisons à Montréal.

Martinez a remporté ses deux autres Cy Young avec les Red Sox de Boston, qu'il a aidés à gagner la Série mondiale en 2004.

Le lanceur originaire de la République dominicaine a également évolué avec les Dodgers de Los Angeles, les Mets de New York et les Phillies de Philadelphie.

Dans un communiqué, Martinez s'est dit «honoré, touché et un peu surpris» en apprenant la nouvelle.

«Pendant ma carrière, je n'ai jamais pensé que je serais ici aujourd'hui, a-t-il déclaré. Je vivais chaque jour comme s'il s'agissait d'un rêve.

«J'étais tellement fier de jouer au baseball tous les jours et j'ai été chanceux d'avoir été accueilli à bras ouverts au Canada et aux États-Unis. Ces deux pays m'ont donné l'occasion de pratiquer le sport que j'aime tant.»

Quant à Moseby, sélectionné par les Blue Jays au deuxième rang du repêchage de 1978, il a porté les couleurs de la formation torontoise de 1980 à 1989.

Avec les Blue Jays, il a formé un solide trio de voltigeurs, complété par George Bell à gauche et Jesse Barfield à droite.

Au fil de sa carrière de 12 saisons dans les Ligues majeures, sa moyenne s'est élevée à ,257 avec 169 circuits et 737 points produits. Il a été élu au match des étoiles en 1986.

«J'apprécie vraiment cet honneur, a fait savoir Moseby, originaire de l'Arkansas. Je ne l'ai pas encore totalement absorbé, mais je suis emballé à l'idée de participer à la cérémonie en juin.»