Pour la première fois de sa carrière d’entraîneur, Pascal Rhéaume a été congédié, et ce, de façon cavalière par les Foreurs de Val-d’Or. Rhéaume

Pascal Rhéaume apprend son congédiement sur les réseaux sociaux

L’aventure du Sherbrookois Pascal Rhéaume chez les Foreurs prend fin abruptement. L’organisation de Val-d’Or a congédié lundi son entraîneur-chef et c’est par les réseaux sociaux que ce dernier a appris la mauvaise nouvelle.

L’ancien pilote des Cataractes de Shawinigan Daniel Renaud s’amène derrière le banc de l’équipe abitibienne, et ce, à 11 matchs de la fin du calendrier.

« L’équipe est revenue tard de Baie-Comeau cette nuit et je l’ai appris en me réveillant. Savoir ça en consultant les réseaux sociaux, c’est ordinaire! » a lancé Pascal Rhéaume.

Si Rhéaume prend le blâme pour les résultats des Foreurs cette saison, il dénonce toutefois fois la façon cavalière utilisée par le directeur général Pascal Daoust pour procéder à son congédiement.

« Les étapes sont simples! Avant de congédier un membre de ton personnel, tu dois lui annoncer personnellement avant de l’annoncer aux médias. Malheureusement, il a fait l’étape B avant l’étape A. Il comptait me voir à 12 h 30 aujourd’hui, mais j’ai ramassé mes choses à l’aréna et je repars à Bécancour en fin d’après-midi. »

Rhéaume admet que le climat était tendu entre lui et le DG des Foreurs de Val-d’Or. 

« On m’a offert un contrat de deux ans en me disant que dans trois ans, on serait compétitifs. J’ai préparé l’équipe en conséquence. J’ai fait quelques essais-erreurs cette année. Les attentes n’étaient pas de gagner dès cette saison. Si Pascal Daoust croit qu’il avait une équipe pour terminer au 5e rang de la conférence sans un premier trio digne de ce nom, il se trompe. Par contre, je vais prendre le blâme pour notre manque de constance et les résultats. »

Embauché en mai 2018, Rhéaume occupait autrefois le rôle d’adjoint à Stéphane Julien chez le Phœnix avant de se joindre aux Foreurs, qui occupent actuellement le 7e rang dans l’association Ouest avec un dossier de 24-26-7.

Deux semaines après son renvoi à Shawinigan, Renaud n’aura donc pas été sur le marché des agents libres bien longtemps et aura comme mandat de mener une jeune équipe composée de bons espoirs, comme le Sherbrookois Justin Robidas.

« Je souhaite la meilleure des chances à Daniel. Il arrive dans une bonne ville, avec de bons partisans, de bons jeunes espoirs et un bon groupe de propriétaires. Tant mieux s’il s’entend bien avec son DG. Personnellement, c’est la première fois que je me fais congédier et c’est toute une première! On venait de battre les Saguenéens et le futur s’annonce prometteur. C’est triste. De mon côté, j’ai appris beaucoup à Val-d’Or et je suis devenu un meilleur entraîneur aujourd’hui », termine Pascal Rhéaume, qui prendra du temps avec sa famille avant d’analyser les différentes options qui s’offrent à lui pour la suite de sa carrière.