Audrey Gagnon a fait face jeudi à deux accusations, soit d’avoir entravé le travail d’un policier et d’avoir endommagé un bien avec le feu au poste de police du Parc Victoria.

Pas d'accusation de meurtre pour l'instant, Audrey Gagnon demeure détenue

Après avoir été arrêtée en lien avec le meurtre de sa fille, Audrey Gagnon a comparu jeudi après-midi au palais de justice de Québec pour deux autres infractions criminelles. Faute de preuve, la Couronne n’a pas porté d’accusation de meurtre.

Audrey Gagnon a fait face à deux accusations, soit d’avoir entravé le travail d’un policier et d’avoir endommagé un bien avec le feu au poste de police du Parc Victoria. La cause a été reportée à mercredi prochain, le temps que le dossier soit complété. 

La couronne s’est opposée à la remise en liberté d’Audrey Gagnon. Elle restera donc détenue au moins jusqu’à mercredi. 

Rappelons que le corps de Rosalie Gagnon, 2 ans, a été retrouvé mercredi dans le bac à ordures d’une maison de l’avenue de Gaulle, à Charlesbourg. 

Audrey Gagnon a été interpellée plus tôt mercredi dans un appartement de l’avenue Gaspard, sans sa fille. 

LIRE AUSSI :

Mort de la petite Rosalie: Audrey Gagnon ne se présentait plus aux Narcotiques anonymes

«On travaille avec des humains», dit la DPJ