Nancy Guillemette comblera le poste laissé vacant à la suite de la démission de l’ancien premier ministre et député de la circonscription, Philippe Couillard.

Partielle dans Roberval: une députée de plus pour la CAQ

La candidate de la Coalition avenir Québec, Nancy Guillemette, remporte l’élection partielle dans la circonscription de Roberval.

Celle qui occupait la fonction de directrice générale de l’organisme Santé Mentale Québec pour le Lac-Saint-Jean, depuis 2007, comblera le poste laissé vacant à la suite de la démission de l’ancien premier ministre et député de la circonscription, Philippe Couillard.

« On a travaillé, mon équipe et moi, très fort durant la campagne. Mais je vous garantis que, demain, c’est à ce moment que le vrai travail commencera et on va travailler plus fort », a expliqué celle qui devient la 4e députée caquiste du Saguenay-Lac-Saint-Jean. 

Ses promesses électorales sont toujours d’actualité alors que l’accès à Internet haute vitesse et la création de bons emplois dans la circonscription restent ses priorités. 

Nancy Guillemette l’a emporté avec 8369 votes (54,53 %), devançant le candidat péquiste, Thomas Gaudreault et ses 2688 votes (17,51 %). 

Dès le dépouillement des premiers bureaux de vote, elle a occupé la position de tête sans jamais y laisser sa place. Le libéral William Laroche a terminé troisième (2334 votes, 15,21 %) et Luc-Antoine Cauchon de Québec solidaire a pris le quatrième rang (1584 votes, 10,32 %).

Le taux de participation à cette élection partielle s’est chiffré à 34,67 %. Plus de 4500 électeurs (10,22 %) ont fait le choix de voter par anticipation.

La campagne électorale d’un peu plus de 30 jours s’est déroulée en compagnie de sept candidats, dont trois qui en étaient à leur deuxième exercice, soit Gaudreault, Cauchon et Carl Lamontagne (PCQ). 

À l’instar des autres chefs de parti et chefs intérimaires, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) et premier ministre, François Legault, s’est déplacé, lundi, dans la circonscription de 44 509 électeurs. 

« On a une députée qui connaît son comté, qui a été impliquée dans beaucoup d’organismes. C’est une femme d’expérience qui est capable d’être à l’œuvre à 100 % sans une longue période d’entraînement », a-t-il exprimé lors de la première allocution de la nouvelle élue. 

« C’est officiel maintenant, le Lac est bleu, bleu CAQ », a-t-il ajouté lors de la présentation de la 75e députée du parti.

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) et premier ministre, François Legault, s’est déplacé, lundi, dans la circonscription.

La députée de Chicoutimi et ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, le député de Dubuc, François Tremblay, et le député de Lac-Saint-Jean, Éric Girard, participaient au rassemblement. L’ancien candidat de Jonquière, Benoit Rochefort, était également présent.

Une quarantaine de partisans et membres de la famille de Nancy Guillemette se sont présentés au rassemblement caquiste qui se tenait au Château Roberval. La victoire a été accueillie avec fierté par sa famille. « Il y a eu plusieurs jours de travail pour elle. Nous sommes très heureux de sa victoire. C’est un bel exemple pour ses enfants », a confié Guy Gingras. La mère de Nancy Guillemette, Nicole Savard, qui s’est grandement impliquée durant la campagne électorale, abondait dans le même sens.

Nancy Guillemette n’en est pas à ses premières armes en politique alors qu’elle fut conseillère municipale de Roberval pendant huit ans. La mère de trois enfants détient notamment des certificats en psychologie des organisations et en santé mentale de l’UQAC.

Depuis le début des années 70, le Parti québécois et le Parti libéral se sont échangés les rênes de la circonscription du Haut-du-Lac.

À LIRE AUSSI: Et de 75 pour la CAQ! Gare à la grosse tête... - L'analyse de Jean-Marc Salvet