La mort du jeune Justin Lefebvre est survenue le 17 juin 2017.

Noyade en juin 2017 : Justin Lefebvre jouait à la planche

Le coroner confirme que Justin Lefebvre de Sherbrooke est mort par noyade alors qu’il jouait à la « planche » soit qu’il retenait son souffle dans l’eau avec ses amis.

Le coroner Dr John Westerlund a rendu public son rapport d’investigation, vendredi, presque une année jour pour jour après les tragiques événements du 17 juin 2017.

Lire aussi: «Notre fils savait nager et était très prudent»

Quatre enfants vivent grâce aux organes de Justin

Remettre ses patins pour Justin

« Dans les déclarations des témoins de l’événement, il y a mention du fait que Justin aimait jouer à rester longtemps dans l’eau sans respirer, et ce, en faisant une hyperventilation préalable. Or, cette manière de prolonger la durée de submersion est connue pour constituer un risque de noyade », explique le coroner Westerlund.

L’enfant de huit ans était invité à une fête d’amis lorsque la noyade est survenue sous la surveillance d’un adulte responsable qui veillait sur les enfants dans la piscine. Le surveillant avait averti Justin Lefebvre de lever sa tête de l’eau et de ne pas jouer à ce jeu.

« Les personnes qui pratiquent une hyperventilation avant de nager sous la surface peuvent perdre connaissance subitement, avant d’être forcées de retourner à la surface et de respirer par manque d’air », explique le coroner.

C’est à la deuxième reprise où les enfants dans la piscine sont invités à secouer Justin Lefebvre pour qu’il retire son visage de l’eau qu’ils s’aperçoivent qu’il ne répond pas.

Des médecins présents sur les lieux ont pratiqué en vain les manœuvres de réanimation.

« Pour des raisons qui ne sont pas bien comprises, il est aussi possible qu’il y ait un taux plus important d’échec de la réanimation cardiorespiratoire chez les personnes qui se sont noyées dans de pareilles circonstances. On estime que c’est là l’explication de la noyade de Justin Lefebvre et cela, en dépit d’un temps d’immersion court et de l’amorce très rapide des manœuvres de réanimation immédiatement après l’événement », analyse le coroner qui conclut à un décès accidentel par noyade.

Le décès neurologique de l’enfant a été déclaré au CHUS deux heures après les événements malgré le fait que le rythme cardiaque a été rétabli par l’équipe médicale.

Don d’organes

Les parents de Justin Lefebvre, Bruno Lefebvre et Marie-Pier Savaria, ont fait le don des organes de leur fils après son décès.

Dans le cadre de la Semaine nationale du don d’organes et de tissus, les parents de Justin Lefebvre avaient mentionné que le cœur, les reins et le foie avaient été transplantés à quatre personnes. Ils avaient témoigné que, malgré la douleur que représente la perte d’un enfant, le don d’organes leur a permis de « mieux vivre » le deuil auquel ils ont eu à faire face de façon inattendue.

Les parents de Justin Lefebvre ont aussi créé la fondation « Justin-Lefebvre » à la suite du décès de leur enfant.

Un match de hockey-bénéfice tenu en mars dernier à Richmond et une journée de hockey familial au Complexe Thibault ont notamment permis d’amasser 10 000 $.

La Fondation Justin-Lefebvre vient en aide aux familles de différentes façons soit par la promotion don d’organes, en donnant un coup de pouce financier aux enfants qui désirent pratiquer un sport, soit pour de l’équipement ou pour les frais l’inscription ou en aidant les couples qui désirent faire appel à l’insémination artificielle.

Justin Lefebvre