Les pompiers et les ambulanciers ont transporté le corps inanimé, depuis le traîneau de secours vers l’ambulance.

Mort en motoneige devant ses amis sur les monts Valin: l'identité dévoilée

Une randonnée avec des motoneiges louées s’est terminée de façon funeste pour un groupe de cinq motoneigistes de Montréal, alors qu’un d’entre eux, Maxime Pagé-Pilon, 26 ans, est décédé après avoir fait une sortie de piste à 15 kilomètres de la station de ski du Valinouët, à Saint-David-de-Falardeau.

L’accident s’est produit sur un sentier non fédéré souvent emprunté par les habitués du coin au nord du sentier 93. Contrairement aux premières indications, la victime était en compagnie d'amis et non de ses deux frères, a confirmé un membre de la famille. 

« On a eu un appel vers 13 h 45 pour un motoneigiste qui était blessé gravement à la suite d’une embardée hors sentier. Ce sont les policiers de la MRC du Fjord-du-Saguenay qui ont été dépêchés, ainsi qu’un hélicoptère des Forces armées. On les a appelés aussi, car on parlait d’une personne blessée gravement. Toutefois, la victime a été ramenée inanimée et elle a été transportée par voie terrestre au centre hospitalier », a indiqué un peu après 18 h, Hélène Nepton, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ).

Plus tard en soirée, elle a pu confirmer le décès. 

Les pompiers et les ambulanciers ont transporté le corps inanimé, depuis le traîneau de secours vers l’ambulance.

Le groupe était parti avec des motoneiges louées pour une randonnée en compagnie d’un guide local expérimenté. Après avoir constaté l’accident grave où le motoneigiste était au sol alors que sa motoneige avait fait une embardée au travers des arbres, le guide est revenu au dépanneur Le Valinouët pour appeler des secours.

« On s’est rendus au point de rendez-vous que le guide avait donné ici, a raconté Yan Pelletier, directeur du service des incendies de Saint-Honoré. Par la suite, les sauveteurs avec les ambulanciers se sont rendus sur place pour aller porter secours au patient. Ç’a été quand même bien, il y avait juste la température qui a ralenti un peu les choses, mais somme toute, la piste était très bien dégagée, il y avait un bon travail qui a été fait de la part de tout le monde. Ils n’ont vraiment pas perdu de temps, pour réussir à le récupérer. (...) Le guide nous avait préparé trois motoneiges. Notre côte-à-côte se serait rendu facilement, mais le matériel était déjà tout prêt à notre arrivée. »

Au retour des secouristes vers 17 h 15, la scène laissait peu de doutes sur l’état de santé du motoneigiste. Dès leur arrivée, ils ont indiqué au policier de la Sûreté du Québec que les services de l’hélicoptère de Bagotville n’étaient plus requis. Deux minutes auparavant, le groupe de motoneigistes s’était engouffré rapidement dans un chalet, visiblement sous le choc. Le corps a été transporté par ambulance.

Yan Pelletier, directeur du service des incendies de Saint-Honoré.

Pour l’instant, les causes de l’accident demeurent inconnues. « La motoneige est très endommagée, il a fait une sortie de piste en forêt. (...) On n’a aucune idée (de la cause), il y a une expertise qui va être faite par la Sûreté du Québec. Ils vont aller récupérer la motoneige en temps et lieu », a ajouté Yan Pelletier.

Jeudi matin, Hugues Beaulieu, porte-parole de la Sûreté du Québec, a confirmé qu'une enquête est en cours afin de déterminer les circonstances de l'accident.