Mikaël Kingsbury devait effectuer un 100e départ en carrière sur le circuit de la Coupe du monde, mais un épais brouillard s’est formé sur les pistes de la station de ski Shymbulak

Mikaël Kingsbury remporte un huitième globe de cristal

ALMATY, Kazakhstan — Sans même avoir à prendre part à la dernière épreuve de la saison, le Québécois Mikaël Kingsbury a mis la main sur le huitième globe de cristal de sa carrière, dimanche.

Kingsbury devait effectuer un 100e départ en carrière sur le circuit de la Coupe du monde, mais un épais brouillard s’est formé sur les pistes de la station de ski Shymbulak, forçant l’épreuve des bosses en parallèle à tout simplement être annulée.

«Les conditions étaient dangereuses aujourd’hui et je crois que la Fédération internationale de ski a pris la bonne décision en annulant l’événement. On ne voyait absolument rien du haut de la piste», a fait savoir Kingsbury.

Malgré sa deuxième place acquise la veille, l’athlète de Deux-Montagnes était déjà assuré de terminer au sommet du classement général de sa discipline pour une huitième année consécutive. Kingsbury a amassé 825 points cette saison, soit 308 de plus que son plus proche poursuivant, le Japonais Ikuma Horishima.

«Je savais d’avance que j’allais remporter le globe de cristal, mais le sentiment est toujours incroyable. C’est comme si c’était la première fois. Pour moi, c’est comme soulever la coupe Stanley. C’est le trophée le plus important du sport que nous pratiquons et c’est le plus difficile à gagner», a indiqué le Québécois de 26 ans.

Kingsbury a conclu la saison 2018-19 de la Coupe du monde avec cinq victoires en sept épreuves en descente simple et il a gagné les deux épreuves en parallèle. Il a également été couronné champion du monde dans les deux disciplines à Deer Valley, au début du mois de février.

«J’ai hâte de rentrer à la maison et de retrouver ma famille et mes amis afin de célébrer avec eux. Je vais prendre un peu de vacances pour me reposer de ma saison et ensuite, je vais reprendre l’entraînement», a-t-il ajouté.

Les Canadiens Philippe Marquis (13e), Laurent Dumais (16e), Brenden Kelly (22e), Kerrian Chunlaud (26e) et Gabriel Dufrene (30e) ont aussi pris part aux épreuves de la Coupe du monde cette saison.

Laffont chez les femmes

Chez les dames, c’est la Française Perrine Laffont qui a remporté le globe de cristal grâce à 780 points. Justine Dufour-Lapointe a pris le sixième rang du classement avec une récolte de 303 points. La cadette des soeurs Dufour-Lapointe a monté sur le podium à Mont-Tremblant, en janvier, et la veille, sur la piste de Shymbulak. Sa soeur Chloé s’est hissée au septième échelon.

Sofiane Gagnon a pris la 17e place du classement général tandis que Maia Schwinghammer a terminé 23e.

Grâce à la performance de ses athlètes, l’équipe canadienne de bosses a conclu la saison en tête du classement de la FIS, s’emparant de la Coupe des nations.