Ironiquement, les orateurs de la manifestation de samedi après-midi parlaient devant les des conseils publiés par Saguenay
Ironiquement, les orateurs de la manifestation de samedi après-midi parlaient devant les des conseils publiés par Saguenay

Manifestation pour les «droits et libertés» à Chicoutimi [PHOTOS]

Stéphane Bouchard
Stéphane Bouchard
Le Quotidien
Quelques centaines de personnes ont répondu, samedi après-midi, à l’appel lancé par le groupe Patriotes Sag Lac à la Place du Citoyen, à Chicoutimi. Le rassemblement, qu’on avait présenté comme un événement anti-masque, se voulait davantage une manifestation pour les «droits et libertés», selon une des organisatrices.

Rencontrée quelques minutes avant le début des discours des orateurs, celle qui se fait seulement appeler Annie, de Patriotes Sag Lac, a indiqué au Quotidien que son groupe voulait «réveiller les gens».

«La COVID-19 a été un catalyseur, qui a fait réaliser a bien du monde qu’il y a de la corruption, que les gouvernements nous mentent», a-t-elle ajouté, précisant que l’objectif final était de rassembler la population.

Lucie Laurier et une admiratrice

Les gens rencontrés sur place allaient dans le même sens du discours d’Annie.

Certains émettaient des doutes sur les réels dangers de la COVID-19. «Si le coronavirus était si mortel que ça, les hôpitaux déborderaient présentement», a résumé une manifestante.

D’autres pointaient ce qu’ils considéraient comme des mensonges de l’État. Les élus nous mentent tous, généralisaient-ils. «Je me suis rendu compte qu’on nous mentait dans les environs de 2003, avec la guerre en Irak», a spécifié un homme.

Sur la scène, l’éventail des orateurs visait large. Des médias qui déforment la vérité ou la cache sciemment, aux autorités de la Santé publique, qui évitent de parler de médecine naturelle au profit des pharmaceutiques, au 5G, qui «déstructure l’organisation de la matière», le programme des orateurs tirait dans plusieurs directions.

Amélie Paul, Éric Daoust Alexis Cossette-Trudel, Frédéric Pitre, Steeve L’Artiss Charland et Lucie Laurier, que l’on associe au mouvement conspirationniste, mais qui se présentent comme des éveilleurs de conscience, ont pris la parole à tour de rôle sous les applaudissements fréquents de la foule et ont livrés leur message.

Une constante se retrouvait dans plusieurs discours: nos libertés sont brimées par les autorités et nous sommes opprimés. Steeve L’Artiss Charland a d’ailleurs invité la foule à délaisser les médias traditionnels pour ceux que l’on retrouve sur le Web.

«La radio et la télé Web, on les appelle des médias alternatifs, moi je les appelle des médias de vérité», a-t-il affirmé, invitant tout un chacun a se faire sa propre idée.

Le tout s’est déroulé sans affrontements, dans la paix et le calme, selon le lieutenant du Service de police de Saguenay, Christian Michaud. Ce dernier estime la taille de la foule à environ «400 ou 500 personnes».

Une petite contre-manifestation a eu lieu, aux abords de la rue Racine. Trois personnes masquées s’y tenaient tranquillement. «Les héros sont masqués», pouvait-on lire sur le chandail de l’une d’elles.