Janie Boulianne-Gref

Mademoiselle Gref exaucée

Près de trois ans après avoir posé son nom sur une liste d’attente en espoir d’une greffe de rein, Janie Boulianne-Gref a enfin reçu l’organe dont elle avait besoin. Quelques heures après son opération, la maman de Janie, Lana Boulianne, a confirmé à La Tribune que sa fille se porte bien.

La mannequin âgée dans la trentaine demeurera dans l’unité des soins intensifs pendant quelques jours. Elle sera ensuite hospitalisée et profitera d’un suivi serré avec les médecins. Trois mois de convalescence attendent celle qu’on a surnommée Mademoiselle Gref.

Lire aussi: Mademoiselle Gref rencontre sa donneuse

Un plaidoyer pour le don d'organes

C’est la Sherbrookoise Marie-Ève Cronin qui a décidé de donner un rein à Mme Boulianne-Gref.

« Les miracles existent »

La mère de Janie, Lana Boulianne, pense que les miracles existent. « Marie-Ève ne connaissait pas Janie. Elle a vu son blogue et a décidé de lui donner son rein. Elle a passé tous les tests et elle était compatible. Les médecins ont opéré Marie-Ève tôt vendredi matin et ensuite, Janie le recevait. Le rein n’a pas eu le temps de refroidir », explique Mme Boulianne.

« Ça donne espoir aux personnes qui sont en attente d’une greffe, poursuit la maman, la voix nouée par l’émotion. Depuis que Janie s’implique, il y a eu une augmentation au niveau des dons. Elle le fait avec tout son cœur. »

Par contre, les dernières années n’ont pas été de tout repos, car Janie passait beaucoup de temps à recevoir des soins médicaux. Plusieurs fois par semaine, la patiente devait effectuer des traitements de dialyse, ce qui n’est pas une partie de plaisir. « C’est une expérience difficile, parce que rendu à ce point-là, tu es confronté à deux choix : soit tu subis des traitements et tu continues à vivre, soit tu laisses la nature faire son œuvre et tu te laisses mourir », avait confié Janie Boulianne-Gref, à La Tribune en 2016, six mois après avoir reçu son diagnostic.

En Estrie, le 31 décembre 2017, 23 personnes étaient inscrites sur la liste d’attente de Transplant Québec. Au Québec, 786 personnes attendent un organe.

Médias sociaux

Sur les médias sociaux, Janie Boulianne-Gref est bien connue. Plus de 2000 personnes la suivent quotidiennement. D’ailleurs, elle a profité de cette plateforme pour informer les gens sur son état d’esprit avant et après l’intervention.

Sur une publication Facebook dans les heures précédant son opération, plus de 150 personnes ont commenté leur appui à la jeune femme.

C’est le cas des employés d’Omnimed, une entreprise de Cookshire-Eaton, qui se sont photographié avec des pancartes où l’on peut lire « Ça va bien aller! ».

Plusieurs photos ont aussi été publiées par différents proches de Mme Boulianne-Gref.