Meram a déjoué Evan Bush(PHOTO) alors qu’il se trouvait à proximité du filet montréalais à la suite d’un corner qui a touché deux joueurs d’Atlanta dans la surface de réparation.

L’Impact concède un but en fin de match et s’incline 2-1 contre Atlanta

ATLANTA — Justin Meram a inscrit son deuxième but du match à la 83e minute de jeu pour procurer au Atlanta United FC une victoire de 2-1 contre l’Impact de Montréal samedi soir au Mercedes-Benz Stadium.

Meram a déjoué Evan Bush alors qu’il se trouvait à proximité du filet montréalais à la suite d’un corner qui a touché deux joueurs d’Atlanta dans la surface de réparation.

Meram est parvenu à se rendre au ballon et le pousser dans un filet désert malgré la présence à ses côtés de Ken Krolicki et de Jukka Raitala.

Du coup, l’Impact (9-8-3) a non seulement laissé filer une opportunité de se hisser au premier rang du classement de l’Association Est, ne serait-ce que temporairement, il a vu Atlanta (9-6-2) s’approcher à un seul point de lui, avec trois matchs en main.

Atlanta a aussi signé une quatrième victoire d’affilée contre l’Impact.

Par ailleurs, l’Impact demeure à deux points de l’Union de Philadelphie, qui a perdu 4-2 contre le New York City FC.

«Ce qui a fait la différence, c’est un peu plus d’expérience en face, a déclaré l’entraîneur-chef Rémi Garde, qui n’a pu compter sur les services de Maximiliano Urruti, blessé à un genou.

«Je m’empresse de dire qu’aujourd’hui je suis très, très fier d’être l’entraîneur de cette équipe. Honnêtement, c’est un match où on aurait mérité de ressortir avec un point. J’ai beaucoup aimé mon équipe ce soir.»

En plus d’un écart au niveau de l’expérience, Garde était d’avis qu’il a aussi manqué un peu de confiance chez ses joueurs.

«Les périodes où on a pris confiance, on a conscience qu’on peut faire des choses, on est intéressant. La différence de ce match-là de notre point de vue par rapport aux autres, c’est aussi qu’on a respecté un plan de jeu, que les joueurs ont été extrêmement rigoureux tactiquement. C’est à cette condition-là qu’on a pu les mettre en difficulté. Je pense qu’il faut prendre ce match-là comme un match qui doit nous faire grandir, et surtout nous faire prendre conscience que quand on est organisé, avec un bon état d’esprit, on peut mettre beaucoup d’équipes en difficulté.»

Meram, acquis du Crew de Columbus en mai, avait ouvert la marque à la 35e minute de jeu grâce à un superbe tir d’environ 20 mètres qui s’est logé dans le coin supérieur droit du filet. Il s’agissait de son 40e but en carrière et de son premier depuis son arrivée à Atlanta.

Ce but est survenu environ deux minutes après que Mathieu Choinière eut raté une chance en or d’ouvrir la marque et d’inscrire son premier but en carrière. Toutefois, le tir de l’athlète de Saint-Alexandre a roulé tout juste à la gauche du gardien Brad Guzan.

Les hommes de Rémi Garde se sont cependant repris à la 50e minute de jeu lorsque Zakaria Diallo, posté à quelques mètres du filet de Guzan, a fait dévier de la cuisse droite un tir de Harry Novillo.

En plus d’égaler le score 1-1, ce but de Diallo a mis fin à une impressionnante séquence de 506 minutes lors desquelles le Atlanta United n’avait pas concédé de buts à domicile.

Le but de Diallo a été le seul tir cadré de l’Impact sur les cinq qu’il a dirigés vers le filet de Guzan. À l’autre extrémité, Atlanta a tenté 15 tirs vers Bush et quatre ont touché la cible.

«On s’attendait à un match très difficile face aux champions en titre. Ils ont pris du retard en début de saison, là ils reviennent bien. Je pense qu’on a répondu présent. Voilà, il y a ce but qui vient de tout plomber. Ça arrive, c’est comme ça. Il faut avancer», a analysé Diallo.

L’Impact disputera son prochain match samedi prochain à domicile contre Minnesota United FC.