En juin 2017, Bertrand Charest avait été déclaré coupable pour des actes de nature sexuelle posés dans les années 90 sur neuf athlètes, dont des mineures.

L'ex-entraîneur Bertrand Charest remis en liberté par un juge de la Cour d'appel

L'ex-entraîneur de ski Bertrand Charest, condamné pour des crimes sexuels, est remis en liberté.

Un juge de la Cour d'appel l'a autorisé par un jugement rendu lundi.

En juin 2017, il avait été déclaré coupable pour des actes de nature sexuelle posés dans les années 90 sur neuf athlètes, dont des mineures.

Charest a porté en appel ses 37 verdicts de culpabilité ainsi que sa peine de pénitencier de 12 ans.

Le 13 mars dernier, il s'est présenté devant le juge Martin Vauclair de la Cour d'appel, lui demandant d'être libéré en entendant ses appels.

Il a fait valoir un «changement important de circonstances», soit le fait que la Couronne ait concédé que 20 des 37 chefs sur lesquels il a été déclaré coupable doivent tomber. Cela a un impact sur la validité de son appel sur sa condamnation, dit-il, et sur la durée de la peine qu'il doit purger.

Le juge Vauclair lui a accordé cette remise en liberté, soulignant qu'il ne présente aucun risque, mais en imposant bon nombre de conditions, dont celle prévoyant qu'il ne peut être seul avec une personne mineure.