Le chemin Traverse de Laval figure parmi les pires routes de la province dans le classement de CAA-Québec, depuis trop longtemps.  
Le chemin Traverse de Laval figure parmi les pires routes de la province dans le classement de CAA-Québec, depuis trop longtemps.  

Les travaux sur l'odieux chemin Traverse de Laval à Lac-Beauport enfin commencés

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
Voilà, le moment est enfin venu, au tour du chemin Traverse de Laval de recevoir un peu d’amour! Les travaux majeurs devant lui refaire une beauté ont commencé cette semaine, et le maire de Lac-Beauport peut enfin tourner la page sur ce long combat.

Le chemin Traverse de Laval figure parmi les pires routes de la province dans le classement de CAA-Québec, depuis trop longtemps.  

Les travaux de réfection de la route reliant Lac-Beauport et Sainte-Brigitte-de-Laval dureront 14 semaines. Le coût total s’élève à 4,14 millions $. 

«Enfin! On parle de plusieurs années de travail, de discussions, de négociations pour aller chercher les subventions du gouvernement. On n’a pas beaucoup de citoyens sur ce tronçon-là, on ne passait jamais les premiers», rappelle le maire Michel Beaulieu. 

Le chemin Traverse de Laval figure parmi les pires routes de la province dans le classement de CAA-Québec, depuis trop longtemps.  

M. Beaulieu a ouvert le dossier en 2009 lors d’un premier mandat, il observait alors les possibilités de subventions. 

«La nouvelle entente de 2020-2024 donne 50 millions $ supplémentaires au gouvernement pour aider les municipalités comme la nôtre avec la pile de travaux qui sont sur la table», rappelle-t-il.  

Les travaux majeurs devant refaire une beauté au chemin Traverse de Laval ont commencé cette semaine.

Michel Beaulieu, comme plusieurs citoyens, était bien content de voir arriver les travailleurs cette semaine. 

«C’est quand même 14 semaines, ça nous amène en octobre, ça va être déplaisant, une seule voie à sens unique, mais ça va valoir le coup.» 

Nouveau dossier 

Une page est tournée, mais le maire a encore du travail à faire.  

«Notre nouveau dossier prioritaire est d’interdire le transit lourd, de faire comprendre aux camions qui n’ont pas de livraisons au Lac, d’arrêter de passer par notre municipalité», explique M. Beaulieu. 

Les travaux de réfection de la route reliant Lac-Beauport et Sainte-Brigitte-de-Laval dureront 14 semaines. Le coût total s’élève à 4,14 millions $.

La route n’est pas entretenue par le gouvernement, l’autoroute 40, elle, est un chemin vers Sainte-Brigitte-de-Laval et est une route provinciale, entretenue par le gouvernement.  

«Il ne faut plus passer dans les chemins locaux, ils sont tellement étroits. Quand les camions passent, les maisons vibrent, ce n’est pas compliqué. Depuis que je suis maire, j’entends les citoyens se plaindre.» 

Le chemin Traverse de Laval figure parmi les pires routes de la province dans le classement de CAA-Québec, depuis trop longtemps.  

Le maire Beaulieu travaille main dans la main avec le député de Chauveau Sylvain Lévesque pour obtenir une interdiction de passage aux poids lourds sur le chemin Traverse de Laval. 

Maintenant, il y a un investissement de plus de 4 millions $ à protéger. Surtout, l’interdiction aux camions est une question de sécurité citoyenne.  

«Si deux camions se croisent, il n’y a plus de place pour les cyclistes! Les camionneurs le savent, pour avoir discuté avec plusieurs d’entre eux, la demande n’est pas farfelue, ils comprennent. Mes mots ne suffisent pas, il faut l’avoir sur papier», termine le maire. 

LIRE AUSSI : Une route de Lac-Beauport dans le palmarès des pires routes du Québec   

LIRE AUSSI : Lac-Beauport: l'odieux chemin Traverse de Laval bientôt refait