1745 logements auraient été inondés ou menacés par les eaux à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, soit le quart des logements de la municipalité.

Les inondations sous la loupe des satellites

MONTRÉAL — Plus de 600 kilomètres carrés ont été inondés au pays durant les récentes crues printanières, révèlent des images satellitaires et des données qui montrent aussi que c’est dans la municipalité de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, au Québec, qu’il y aurait eu le plus grand nombre de logements inondés ou menacés par l’eau.

Pour tirer ces constats, Statistique Canada a notamment utilisé les données satellitaires de l’Agence spatiale canadienne et de Ressources naturelles Canada pour la période du 17 au 30 avril 2019, qui montrent l’étendue des dommages.

Selon les images, les principales régions touchées par les inondations de surface au pays ont été la région d’Ottawa-Gatineau (vallée de la rivière des Outaouais), Sainte-Marthe-sur-le-Lac au Québec, la région de Fredericton–Saint-Jean (fleuve Saint-Jean) au Nouveau-Brunswick et le sud du Manitoba (vallée de la rivière Rouge).

D’après les premières estimations de Statistique Canada, l’analyse – qui combine les images satellitaires avec ses propres bases de données – révèle qu’environ 17 500 logements ont été touchés ou menacés par les inondations dans ces quatre régions. Ces chiffres sont susceptibles de changer, prévient l’organisme fédéral de statistiques.

De plus, ces images provenant des satellites montrent une autre facette inquiétante de la montée des eaux : les zones inondées comprenaient 153 kilomètres carrés de terres agricoles où les inondations pourraient retarder l’ensemencement du printemps ou entraîner la perte de terres productives pour la saison de végétation de 2019.

C’est au Manitoba qu’une plus grande aire de terres agricoles a été dévastée, soit 114 kilomètres carrés.

Environ 460 kilomètres du réseau routier ont été touchés ou menacés par les inondations dans ces régions. Dans certaines régions, des routes ont été emportées par les eaux vives.

Et en termes de superficie touchée, la triste palme revient à la région de Fredericton–Saint-Jean qui a vu 383 kilomètres de terrains engloutis.

Plus précisément, 5847 logements auraient été inondés ou menacés d’inondation dans la région de Sainte-Marthe-sur-le-Lac (un secteur plus large que les limites de la municipalité), et la rivière des Outaouais en aurait touché 5996 à Ottawa et Gatineau, toujours selon les estimations préliminaires.