Le gouvernement de la Colombie-Britannique a décrété l'état d'urgence alors que plus de 500 feux de forêts sont toujours actifs à travers la province.

Les feux de fôret en C.-B. font bondir les prix du bois d’œuvre

CALGARY — Les feux de forêt qui font rage en Colombie-Britannique semblent être à l’origine d’une hausse du prix du bois d’œuvre d’une avancée des actions des compagnies forestières.

Hamir Patel, de CIBC Marchés mondiaux, a indiqué dans un rapport que les acheteurs semblent s’inquiéter de potentielles difficultés d’approvisionnement si les ravages provoqués par les feux sont similaires à l’an dernier.

L’analyste a également ajouté que ceux-ci sont préoccupés par un éventuel conflit de travail en raison d’un vote de grève dans plusieurs scieries de la Colombie-Britannique puisque de nombreux travailleurs représentés par les Métallos ont voté à 93 % en faveur d’une grève.

Le gouvernement de la Colombie-Britannique avait indiqué vendredi qu’environ 443 000 hectares avaient été affectés par les feux de forêt. À l’été 2017, la zone touchée était supérieure à un million d’hectares.

Vendredi dernier, les titres de Canfor et West Fraser ont clôturé à un sommet depuis le 18 juillet. Pour Interfor, il s’agissait d’un sommet depuis le 19 juillet.