Saint-François-de-Sales offrira des bouteilles réutilisables à tous les employés municipaux, ainsi qu’à une centaine de résidants.

Les bouteilles d’eau bannies à Saint-François-de-Sales

Après les grandes villes de Montréal et de Trois-Rivières, Saint-François-de-Sales est la première municipalité au Lac-Saint-Jean à bannir l’utilisation de bouteilles d’eau à usage unique sur son territoire.

« C’est le résultat d’une prise de conscience du conseil municipal, explique Cindy Plourde, mairesse de Saint-François-de-Sales. Chaque fois que l’on organisait une activité, on voyait la quantité de bouteilles d’eau qui étaient jetées et on trouvait qu’on faisait dur. En sachant qu’il y a des millions de bouteilles d’eau qui sont enterrées, ou qui se retrouvent dans l’océan, on n’avait pas le choix de poser un geste. »

Réuni lundi dernier, le conseil de ville a donc voté unanimement pour bannir la vente de bouteilles d’eau à usage unique dans les lieux publics de la municipalité. Cette décision fait en sorte que les bouteilles d’eau disparaîtront de la salle communautaire et du camping municipal.

Des actions concrètes

Pour étancher la soif des citoyens et des visiteurs, la Ville investira dans l’implantation de trois fontaines d’eau publiques. De plus, des bouteilles d’eau réutilisables seront offertes à tous les employés municipaux et à une centaine aux citoyens désireux d’en faire l’acquisition.

Lors des événements publics, des pichets d’eau et des verres lavables seront désormais utilisés. Dans des situations exceptionnelles, des verres compostables pourraient aussi remplacer les bouteilles d’eau.

« Juste au Québec, nous retrouvons 700 millions de ces bouteilles à usage unique dans les lieux d’enfouissement. Il est devenu inconcevable de ne pas agir. Les municipalités ont également un rôle de leader en matière d’environnement. Nous disposons d’installations d’eau potable qui répondent à des normes de qualité très strictes et qui sont constamment évaluées. Il était devenu évident pour nous que nous devions adopter une position afin de faire partie du changement », explique Cindy Plourde, mairesse de la localité.

Communauté bleue

Au cours des prochains mois, la municipalité souhaite obtenir la certification Communauté bleue. Cette certification est octroyée par l’organisme Eau Secours aux communautés qui reconnaissent l’eau comme un bien commun, en faisant la promotion des services publics d’eau potable et en bannissant la vente d’eau embouteillée.

La Ville invite donc les familles à modifier leurs comportements de consommation et à bannir, elles aussi, les bouteilles d’eau à usage unique, pour diminuer la quantité de matière résiduelle qui se trouve dans les sites d’enfouissement et dans la nature.

« C’est un petit geste parmi tant d’autres qui nous permet de faire partie de la solution », a conclu Cindy Plourde.

Saguenay

Montréal, Trois-Rivières, Amqui, Danville, Nicolet et Rivière-du-Loup ont également banni l’utilisation de bouteilles d’eau à usage unique dans les édifices publics et lors des événements municipaux. Saguenay affirmait récemment être en réflexion.

Saguenay a commencé à interdire l’utilisation de bouteilles d’eau dans les services municipaux et ultimement, elle souhaite aussi l’implanter dans les arénas et autres services paramunicipaux, a commenté le conseiller municipal, Simon-Olivier Côté. « On travaillera bientôt sur une politique de réduction des plastiques à usages uniques », a-t-il ajouté.

Cindy Plourde, la mairesse de Saint-François- de-Sales