Une équipe d'Ottawa va se joindre à la Canadian Premier League avec des partenaires européens.
Une équipe d'Ottawa va se joindre à la Canadian Premier League avec des partenaires européens.

L'équipe d'Ottawa dans la CPL serait liée à l’Atletico de Madrid

Le Fury d’Ottawa est mort en novembre 2019. Depuis, le club de la USL a été vendu et déménagé à Miami en Floride, mais ça n’empêchera pas le soccer professionnel de revenir à la Place TD dès avril 2020.

Jeff Hunt, celui qui a relancé les 67’s dans la Ligue de l’Ontario et le Rouge et Noir dans la Ligue canadienne de football, a annoncé au Droit la venue d’une équipe de la Canadian Premier League (CPL) vendredi soir.

Pour l’instant, son rôle a consisté à faciliter la venue d’une huitième franchise dans la CPL, mais Hunt devrait occuper plus de place dans la prochaine phase du soccer professionnel à Ottawa. Depuis des mois, il a travaillé avec des partenaires européens qui veulent implanter leur image de marque au Canada.

Selon des informations qui circulent déjà dans les médias d’Espagne, il s’agirait de l’Atletico de Madrid de La Liga d’Espagne.

Jeff Hunt

« Je ne peux pas dévoiler l’identité de mes partenaires. Ce n’est pas à moi de faire cette annonce, mais je peux vous assurer que le soccer sera de retour à Ottawa en 2020 et que la franchise sera menée par un club riche en histoire. C’est une dynastie du soccer en Europe. C’est comme si le Canadien de Montréal décidait de lancer sa propre équipe en Allemagne ou en Espagne », a dévoilé Jeff Hunt, qui est devenu partenaire minoritaire de l’OSEG après avoir laissé la présidence du groupe en 2018.

L’OSEG était propriétaire des 67’s, du Rouge et Noir et du Fury, mais le groupe ne sera pas impliqué avec le nouveau club de soccer. Jeff Hunt est toujours gouverneur des 67’s, mais sa priorité sera dorénavant l’implantation du club de soccer de la CPL à Ottawa.

« Quand le Fury a fermé boutique, la CPL m’a approché pour que je l’aide à amener un club dans la capitale nationale. Pour elle, c’était important d’avoir huit clubs en 2020. Son calendrier n’a pas encore été dévoilé parce qu’ils ont toujours voulu qu’Ottawa soit incluse dans la saison 2020. Cette ville a déjà eu un club de soccer à succès. Tout ce qu’il fallait, c’était un partenaire aux reins solides. Nous avons trouvé. Présentement, je conseille ce groupe, mais dans les bonnes circonstances, mon rôle prendra de l’ampleur. Pour moi, ce serait l’occasion de compléter mon trifecta hockey/football/soccer. Le Fury, c’était le projet de John Pugh. Je vais prendre le relais. Je n’ai pas perdu ma passion du sport. »

À ceux qui disent qu’il se fait tard pour mettre une équipe professionnelle sur le terrain dès avril 2020, Hunt répond que le club européen a toutes les ressources nécessaires pour meubler un alignement en un rien de temps.

« Je fais l’annonce du retour du soccer aujourd’hui, mais nous travaillons le dossier depuis des mois. Le club européen a déjà identifié les joueurs qui viendront jouer à Ottawa et nous avons encore plusieurs joueurs locaux qui peuvent être mis sous contrat afin de compléter notre contenu canadien », a ajouté Jeff Hunt.

Dans un échange de textos avec Le Droit, le Gatinois Maxim Tissot a notamment indiqué qu’il n’avait pas encore signé de nouvelle entente pour 2020 et qu’il avait de l’intérêt à jouer avec l’équipe de sa région. Antoine Coupland, de Chelsea, pourrait aussi revenir tout comme les joueurs canadiens Callum Irving, Jamar Dixon, Thomas Meilleur-Giguère et Nana Attakora.

Selon Jeff Hunt, le Fury a déjà établi une fondation solide pour le soccer à Ottawa et est prêt à passer à la prochaine étape.

« Tout ce que nous avons à faire, c’est de bâtir avec ce que le Fury a fait en y ajoutant une saveur internationale. Les partisans ont aussi démontré un attachement profond pour la CPL (une ligue qui entamera sa deuxième saison en 2020). De grandes choses attendent ce club. Il ne reste qu’à finaliser quelques détails. »