En février, l’organisme Éco Entreprises Québec a dévoilé un rapport démontrant que 100 % du verre peut être recyclé dans les centres de tri du Québec, si des améliorations sont apportées aux systèmes actuels.

Le recyclage du verre sous la loupe des élus

Les élus tenteront de faire la lumière sur la consigne et le recyclage du verre au Québec. Les citoyens et les experts pourront s’exprimer lors d’audiences publiques et un rapport sera déposé à l’Assemblée nationale en septembre.

C’est la députée solidaire Ruba Ghazal qui a proposé la tenue de cette commission parlementaire, dont le mandat vise la valorisation du verre au Québec. L’ensemble des partis a dit oui à sa proposition mardi. 

«Ça fait très longtemps que le problème existe et pour la première fois, on va avoir un dialogue à l’Assemblée nationale là-dessus pour trouver une solution», se réjouit Mme Ghazal. 

Si Québec solidaire milite pour la consigne des bouteilles de vin vendues à la Société des alcools du Québec (SAQ), Mme Ghazal croit qu’il faut aussi agir pour mieux récupérer tous les types de contenants de verre. 

Selon des données de 2015 de Recyc-Québec, seulement 14 % du verre qui est déposé dans les bacs bleus est réellement recyclé. Les contenants de verre ont tendance à se casser, contaminant ainsi les autres matières déposées pêle-mêle dans le bac. 

En février, l’organisme Éco Entreprises Québec a dévoilé un rapport démontrant que 100 % du verre peut être recyclé dans les centres de tri du Québec, si des améliorations sont apportées aux systèmes actuels. 

Le ministre de l’Environnement Benoit Charette n’a pas encore fait son nid quant à la façon dont il veut recycler ou valoriser le verre au Québec. Son attaché de presse Louis-Julien Dufresne se contente de dire qu’il «accueille favorablement» la tenue de la commission parlementaire.