La Ville de Gatineau faisait partie des intervenants en commission parlementaire qui demandaient une ouverture du gouvernement pour permettre la consommation dans les lieux publics.

Le pot sera permis dans les parcs de Gatineau

Un fumeur de cannabis, à Gatineau, ne pourra pas consommer dans la rue, mais il pourra le faire dans les parcs, à neuf mètres des structures de jeux et des enfants qui s’y amusent. Il devra aussi s’assurer de le faire avant 22 h, parce qu’ensuite, il est interdit de flâner dans un parc.

C’est en résumé le résultat de l’assouplissement apporté mardi par le gouvernement caquiste à son projet de loi 2 sur l’encadrement du cannabis au Québec.

À LIRE AUSSI

Cannabis dans les lieux publics: Gatineau et Montréal feront front commun

La Ville de Gatineau faisait partie des intervenants en commission parlementaire qui demandaient une ouverture du gouvernement pour permettre la consommation dans les lieux publics. « On proposait comme compromis de l’autoriser sur la place publique et de l’interdire dans les parcs, ils proposent le contraire, ils ont leurs raisons je présume, mais nous on est content qu’ils nous offrent un espace public, a affirmé la présidente de la commission Gatineau, ville en santé, Renée Amyot. Nous, on est satisfait de ça. Gatineau est bien pourvu en parcs. »

Gatineau faisait de l’interdiction de consommer dans les lieux publics un enjeu de santé publique puisqu’elle forçait les consommateurs à fumer à l’intérieur. La Ville de Gatineau recommandait aussi que l’âge légal pour consommer du cannabis soit maintenu à 18 ans, ce qui ne sera pas le cas. Le gouvernement tient à hausser l’âge légal à 21 ans. « Le gouvernement a toute prérogative de légiférer à cet égard-là et nous, on n’y peut rien, nous allons appliquer la loi telle qu’adoptée », a dit Mme Amyot.