Le propriétaire du Musi-Café Yannick Gagné assure qu’il restera proche de l’établissement qu’il a agrandi à trois reprises avant la tragédie, et qu’il a reconstruit avec toute la passion qu’on lui connaît.

Le Musi-Café mis en vente

Le mythique Musi-Café de Lac-Mégantic est à vendre. Son propriétaire, Yannick Gagné, souhaite s’investir dans d’autres projets et il a pris tout le monde par surprise, samedi soir, en autorisant la mise en vente de l’établissement, rendu tristement célèbre par la tragédie ferroviaire de juillet 2013.

Le prix demandé est 2,5 millions $.

C’est la firme montréalaise Engel & Völkers qui a obtenu le mandat. L’agent immobilier David O’Malley s’est dit très excité de ce mandat ayant pour but d’aller chercher de nouveaux investisseurs et opérateurs pour prendre la relève de Yannick Gagné.

« C’est une situation très positive. Nous voulons rassurer la population de Lac-Mégantic en présentant un message clair et positif à l’effet que ceux qui reprendront le flambeau du Musi-Café le feront de la meilleure façon possible », a insisté M. O’Malley en entrevue téléphonique avec La Tribune.

Dans un communiqué de presse envoyé aux médias lundi, il est fait mention que le processus de vente fait suite à une longue réflexion sur la direction que Yannick Gagné veut donner à la suite de sa carrière.

« Mon cœur demeurera toujours lié au Musi-Café. J’ai investi temps, argent et de si nombreux efforts pour faire de l’établissement et de sa marque de commerce ce qu’ils représentent aujourd’hui. Je suis allé au bout d’un rêve et je souhaite maintenant m’investir dans d’autres projets qui me tiennent à cœur », y témoigne M. Gagné.

Il remercie ensuite la population de Lac-Mégantic pour le soutien indéfectible qu’il a obtenu de toute la population au cours des dernières années.

Il faut dire que l’après-tragédie n’a pas été de tout repos pour Yannick Gagné, lui qui a été fortement ébranlé par la perte de trois employés et d’une trentaine de clients dans son bar, lors de cette nuit infernale.  

Pendant le Musi-Café d’été, qui fut un baume pour lui, il a ressenti beaucoup de sympathie des nombreux artistes venus s’exécuter, de même que de tout Lac-Mégantic, du Québec et même d’au-delà les frontières de la province.

Yannick Gagné assure qu’il va rester assez proche du Musi-Café, même après que de nouveaux acheteurs se seront avancés, car il caresse d’autres projets majeurs pour son établissement.

Il s’est tellement investi qu’il s’agit pour lui d’une décision très émotive et en même temps, longuement réfléchie.

« Je me suis établi dans la région de Lac-Mégantic, ce n’est pas pour m’en aller. Je reste ici, j’y ai ma maison. Mais je suis rendu là. Je suis un gars de projets et de défis. J’en ai besoin pour avancer. J’ai agrandi le Musi-Café trois fois avant la tragédie. Je l’ai reconstruit après. Je suis content de ce que j’ai fait, mais je veux aller plus haut maintenant, plus loin. J’ai touché au monde du spectacle, l’an dernier, à Toronto et Montréal, avec une autre équipe de production. C’est ce qui m’intéresse. J’ai rencontré plusieurs personnes du monde artistique et de la politique, ce qui m’a ouvert des portes. J’aurai 40 ans à l’été, je veux me donner un nouveau souffle… »

Le Musi-Café est pratiquement devenu une marque de commerce internationale, sous l’égide de Yannick Gagné… La vie va continuer très positive pour ce joyau de la vie commerciale méganticoise.