Me Sabin Ouellet

Le DPCP met fin à l’emploi du procureur-chef à Québec

Le procureur-chef de la Couronne à Québec Me Sabin Ouellet, qui fait l’objet d’une plainte pour harcèlement psychologique, n’est plus à l’emploi du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP).

En mars dernier, une plainte pour harcèlement psychologique au travail a été déposée contre Me Ouellet par une employée. 

Le patron de la Couronne à Québec a aussitôt été affecté à d’autres tâches au bureau principal du DPCP, à l’édifice Jules-Dallaire à Sainte-Foy.

La directrice Me Annick Murphy a rencontré les procureurs et les employés de Québec au cours des derniers jours. 

Selon nos informations, Me Murphy a confirmé à ses troupes que l’enquête pour harcèlement psychologique de la CNESST était terminée. La direction du DPCP a pu prendre connaissance du rapport d’enquête et a décidé vendredi de rompre le lien d’emploi avec Me Sabin Ouellet, qui était le chef du bureau de la Couronne à Québec, mais supervisait aussi les employés du Saguenay- Lac-Saint-Jean, de la Beauce, de Montmagny, de Charlevoix et de Thetford Mines.

La procureur-chef de Montréal, Me Nathalie Brissette, assumait la direction du bureau de Québec depuis le printemps.

Le porte-parole du DPCP Me Jean-Pascal Boucher confirme que « le processus d’embauche afin de pourvoir le poste de procureur en chef aux poursuites criminelles et pénales au Bureau de Québec est en cours». Aucun autre détail ne sera divulgué par la direction du DPCP.

Me Sabin Ouellet était procureur-chef à Québec depuis le 1er décembre 2015. Il avait auparavant été procureur-chef du Bureau des affaires extérieures.

Durant son mandat, Me Ouellet avait mis en place un processus d’offre de résolution rapide afin de contrer les délais judiciaires en chambre criminelle.