Le Cirque du Soleil est de retour à Gatineau. Cette fois, c’est le spectacle Alegría qui sera présenté sous le chapiteau. Mais les amateurs devront attendre à l’été 2019 avant de voir les artistes du Cirque s’exécuter.

Le Cirque revient à Gatineau

Le spectacle Alegría qui a permis au Cirque du Soleil de forger sa réputation dans le monde entier il y a 25 ans renaîtra à Gatineau à l’été 2019. L’annonce a été faite simultanément, mercredi matin, à Gatineau par le maire Maxime Pedneaud-Jobin, et à Montréal par la direction du Cirque.

« C’est une nouvelle qui va réjouir beaucoup de gens au centre-ville et dans tout Gatineau, a affirmé le maire Pedneaud-Jobin. Alegría avait été un succès assez extraordinaire il y a 25 ans, c’est vraiment un des grands moments du Cirque du Soleil. C’est une nouvelle vraiment importante pour le développement économique de notre centre-ville et pour le rayonnement de Gatineau à l’extérieur de nos frontières et de l’autre côté de la rivière. »

Avec le retour des Mosaïcultures cet été, et celui du Cirque du Soleil en 2019, Gatineau tente de conserver l’élan donné à son centre-ville par les festivités du 150e de la Confédération canadienne. « L’image que je n’oublierai pas, c’est la masse de gens qui quittaient le Cirque du Soleil pour entrer dans notre centre-ville, notamment dans nos restaurants, a rappelé le maire. Ç’a eu un impact extrêmement important pour nos commerçants du centre-ville. » 

Les 32 représentations du spectacle Volta ont attiré plus de 75 000 personnes l’été passé dans le centre-ville. Les représentations d’Alegría en 2019 auront lieu au même endroit, à la Place des festivals, sur les terrains de Zibi. 

Le président de Windmill, responsable du projet Zibi, Jeff Westeinde, a souligné que l’allure du site aura changé en 2019. 

De fait, les premiers résidents et commerçants sont attendus sur le site Zibi au courant de la prochaine année. 

« Nous sommes en discussions avec beaucoup de locataires commerciaux présentement, a-t-il indiqué. Nous sommes une extension du centre-ville donc nous voulons créer beaucoup d’animation avec des restaurants, des commerces et des espaces à bureaux. »

Ce dernier a indiqué que le site Zibi sera en mesure d’accueillir la Place des festivals pendant encore deux à six ans, après quoi un plus petit espace permanent sera aménagé pour accueillir des événements de moindre envergure. 

La présidente de Place des festivals, Louise Boudrias, a rappelé que le retour du Cirque du Soleil est le résultat des efforts de prospection fait par l’organisation qu’elle préside. 

Cette dernière dit espérer pouvoir éventuellement en venir à une entente avec la Commission de la capitale nationale (CCN) pour l’utilisation d’une partie du parc Jacques-Cartier. 

« On sait que la CCN ne souhaite pas avoir d’aménagement permanent sur le site, mais l’endroit reste idéal, personne ne peut pas le nier, dit-elle. Ce qu’on tente de faire c’est d’en venir à une entente avec la CCN pour continuer de faire de la prospection d’événements et d’avoir un droit d’utilisation du site. »

EN ATTENDANT LE CIRQUE DU SOLEIL

L’été 2018 ne sera peut-être pas aussi haut en couleur que celui 2017 à la Place des festivals, mais le promoteur Claude Hamelin promet tout de même une saison « très occupée » sur les terrains de Zibi, notamment à la mi-juillet, alors que la Foire Écosphère s’y installera pendant une fin de semaine. 

Cet événement axé sur l’environnement, le développement durable et les nouvelles technologies existe depuis 2012. L’exposition s’est tenue à Montréal, Québec et Magog au courant des dernières années, mais ce sera une première incursion à Gatineau. 

« C’est une magnifique exposition, lance le directeur général de Place des festivals. Ça va transformer la Place des festivals en véritable village. »

Le site Internet de l’événement offre peu de détails sur la programmation prévue à Gatineau en juillet. À Montréal, en 2017, la Foire Écosphère avait réuni 150 exposants et donné lieu à une trentaine de conférences. Les thèmes abordés lors de cette exposition sont, entre autres, l’alimentation biologique, la construction écologique, les nouvelles technologies, le jardinage, les rénovations écoénergétiques, l’énergie solaire et les véhicules électriques. 

Un des thèmes qui sera à l’honneur lors de l’édition gatinoise portera sur le transport durable et la transition énergétique. Il sera aussi possible pour les visiteurs de construire leur propre panneau solaire sur place et de le ramener à la maison.

Il y aura aussi des événements plus locaux, déjà connus des Gatinois, qui auront lieu à la Place des festivals en 2018. Les annonces officielles sont prévues au cours des prochaines semaines.